Un marchand de sable 2.0: efficace?

Certains en arrivent à s'endormir avec leur smartphone, avant même la fin du podcast.
Certains en arrivent à s'endormir avec leur smartphone, avant même la fin du podcast. - © RTBF

Vous connaissez peut-être des problèmes de sommeil... Mais avant d'en arriver aux médicaments, des alternatives existent. Relaxation, méditation, sophrologie, les pistes sont multiples. Dernière en date: l'application pour vous aider à fermer l’œil. Alors cette solution 2.0 fonctionne-t-elle vraiment? Nous avons recueilli l'avis d'utilisateurs et de spécialistes.

"L'essayer, c'est l'adopter"

Mieux que le bon vieux marchand de sable, meilleur encore que la comptine ou les moutons qu'il faut compter au plafond, les applications pour smartphone qui vous aident à trouver le sommeil sont apparues comme une alternative aux somnifères.

Elodie était sceptique, avant de devenir une utilisatrice convaincue. Elle a intégré cette appli à sa routine du soir. "Tout ce qui était méditation et compagnie, c'était pas du tout mon truc. Je me suis dit que ça ne pouvait pas faire de tort. J'ai essayé et je me suis rendue compte que ça me faisait beaucoup, beaucoup de bien". L'application d'Elodie combine musique et paroles : "ce sont des musiques relaxantes associées à des podcasts où des personnes vous parlent et vous guident grâce à du scan corporel notamment."

Et ça marche ? 

Alors ces applications sont-elles véritablement efficaces? Nous avons recueilli l'avis d'une experte. Françoise Dumont est psychiatre au laboratoire du sommeil du Grand Hôpital de Charleroi. "Je crois que ce qu'il faut conseiller aux gens, c'est de rester sceptique. Trouver des astuces pour se relaxer, pourquoi pas. Mais une véritable analyse du sommeil et de ses différentes phases nécessite un dispositif bien plus complexe. Et puis, que feront ces gens quand ils n'auront plus cette application? Il y a un risque de dépendance!"

Une efficacité relative donc... Mais qui reste évidemment moins invasif pour l'organisme que des somnifères. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK