Tournai: deux ouvriers polonais décèdent dans un incendie, le bâtiment n'était pas destiné au logement

Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux ouvriers polonais ont perdu la vie dans l'incendie d'un bâtiment située à la chaussé de Renaix à Tournai; une maison voisine de la pharmacie du Sacré-Cœur.

"Cette nuit vers 2 heures du matin, un voisin de la maison sinistrée a entendu une forte déflagration, précise Frédéric Bariseau, le porte-parole du parquet à Tournai, et quand les pompiers et les policiers sont intervenus ils ont découvert le corps de deux personnes décédées. La première se trouvait juste à côté de la porte."

Le parquet a dépêché un expert sur place qui a confirmé la thèse accidentelle.

Un bâtiment transformé illicitement

Le bâtiment était loué par l’entreprise Domus Renovation basée à Rumillies. "Le patron de la société qui emploie les deux personnes a été privé de liberté à 3h45, poursuit Frédéric Bariseau. Le dossier a été mis à l’instruction du chef d’homicide involontaire et c’est effectivement ce genre de prévention qui pourrait être retenu : un défaut de prévoyance ou de précaution".

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'entreprise louait en effet le bâtiment pour entreposer du matériel. Mais le bâtiment avait été transformé en logement de façon illicite. 

Deux instructions ouvertes

Deux instructions distinctes ont donc été ouvertes. Une première instruction a été confiée au juge Blondiaux de Mons pour homicide involontaire. Les victimes étant des ouvriers polonais, une seconde instruction est menée par le juge D'Haeyer de Charleroi pour infraction en matière d'êtres humains et travail frauduleux.

Les enquêteurs doivent encore identifier les deux victimes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir