Travailler des années sans diplôme avant de faire reconnaître ses compétences

Charleroi : travailler des années sans diplômes avant de faire reconnaître ses compétences
Charleroi : travailler des années sans diplômes avant de faire reconnaître ses compétences - © Tous droits réservés

Vous parlez plusieurs langues mais vous ne les avez pas apprises via l’école. Vous êtes un autodidacte et vous vous débrouillez en électricité ou en maçonnerie. Et vous n’avez pas de diplôme dans ce domaine. Alors, comment reconnaître ce savoir appris sur le tas ? Par la validation de compétence qui implique cependant un long processus.

Winty Van Neste a 56 ans et a réussi à faire valider les compétences qu’elle a glanées pendant toute une vie de travail pour décrocher un emploi CDI à la Ville de Charleroi. Sans diplôme, elle est passée de petits boulots en petits boulots jusqu’à la cinquantaine. Puis, elle a réussi à faire valider son expérience : "Et, avec les formations, je suis montée chaque fois dans des métiers plus accessibles, mieux payés et peut-être mieux vus par la société aussi. Et maintenant avec l’âge que j’ai et l’expérience de tous ces métiers et la somme de tous ces métiers, effectivement, j’arrive à ce que je souhaite vraiment."

Il s’agit là d’une histoire semblable à celle de milliers d’autres personnes qui, après avoir travaillé de nombreuses années dans un secteur sans posséder de diplôme, aimeraient faire valider les compétences acquises. C’est un long parcours qui passe par des institutions spécialisées comme l’école des Femmes Prévoyantes Socialistes de Charleroi où Nathalie Evrard travaille et connaît bien le problème : "Nous déplorons le fait de manquer de moyens. Que ce soit au niveau des praticiens, au niveau des personnes qui font passer les tests de valorisation, que ce soit au niveau du financement des centres de validation des compétences. Et donc voilà, nous faisons appel aujourd’hui aux décideurs politiques pour avoir un peu plus de moyens pour faire avancer les choses."

Depuis 2003, près de 48.000 personnes ont fait valider leur compétence en Wallonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK