Traquer les dépôts clandestins, le quotidien des agents constatateurs de Charleroi

Dépôt clandestin en plein coeur de Charleroi
3 images
Dépôt clandestin en plein coeur de Charleroi - © Vinciane Votron

Un dépôt clandestin en plein coeur de la ville de Charleroi : matelas, fauteuil, cuisinière électrique, tout cela sur le trottoir de la rue du Moulin. C'est un agent constatateur qui a fait la découverte de ces déchets sur la voie publique. François explique son boulot de tous les jours : "Mon quotidien, c'est de traquer tout ce qui est dépôt clandestin. Nous en avons dans chaque commune dans l'entité de Charleroi, que ce soit à Mont-sur-Marchienne ou Gilly. Nous avons des points noirs, des endroits ciblés où on sait bien, si on va enlever un dépôt clandestin aujourd'hui, dans les 48h, on peut retourner et il y aura de nouveau des déchets."

5m³ de déchets ménagers

Celui-ci est assez exceptionnel au vu de sa situation, dans les petites rues du centre, et de par son ampleur : "Il y a apparemment un salon, deux lits avec matelas et plus 5 m³ de déchets ménagers. On retrouve de tout. On tape vraiment tout et n'importe quoi dans les dépôts.

Du côté des riverains, on déplore ce genre de dépôt. Jeanine travaille dans l'Horeca à quelques mètres de là : "Pour la ville, c'est pas beau. Si tout le monde commence à jeter ses déchets en rue, je ne sais pas où on va aller. Ca arrive régulièrement. Les gens déposent près de mon container, mais autant que cela, c'est la première fois."

Fouille

Un camion avec un grappin arrive pour évacuer les déchets, mais François va d'abord fouiller les détritus à la recherche d'un indice : "J'ai trouvé un nom, une adresse qui pourrait correspondre à l'endroit du dépôt clandestin. Cela va nous permettre de peut-être identifier un suspect. Mais c'est pas parce que j'ai un nom qu'il aura une amende. C'est peut-être quelqu'un qui a déménagé, qui est décédé... Mais ça aide, si on retrouve un indice." Les amendes peuvent varier jusqu'à 250€ en fonction des infractions commises.

Cette année, 1100 PV ont déjà été rédigés, soit le double de l'an dernier. Pour le moment, 8 agents constatateurs exercent cette fonction au service propreté. La ville souhaiterait en engager d'autres afin d'augmenter la répression dans ce domaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK