Tournai: un programme de self-défense pour les aînés

Un programme de self-défense adapté aux aînés
Un programme de self-défense adapté aux aînés - © Laurent Dupuis

Le département des aînés de la Ville de Tournai propose un module de self-défense adapté aux séniors. L'ASBL Sambo Titan distillera conseils et astuces pour éviter les agressions.

Une séance d'information organisée par le département des aînés de la Ville de Tournai se tenait ce mardi au hall des sports à Tournai. Dans les gradins, environ 200 personnes ont assisté aux explications et aux démonstrations des formateurs en self-défense de l'ASBL Sambo Titan.

"Ce programme, adapté aux aînés, sera encadré par des professeurs possédant une large expérience dans le domaine", indique Laetitia Liénard, échevine de tutelle (PS).

"Le cours débute par a un petit échauffement, très léger, très soft, pour se mettre en condition. Puis, on travaille sur les techniques. Sans puissance particulière, on peut apprendre des choses très efficaces. Et on finira par un peu de yoga ou de taï chi ", indique Claude, un des formateurs de l'ASBL. "Pour les personnes à mobilité réduite ou qui ont une canne, venez! Votre sac, vous l'ignorez mais c'est une armurerie".

Brahim Poky, un autre formateur et président de l'ASBL, acquiesce. "Les clés, le stylo-bille, le sac à main ou encore les vêtements, tout cela peut être utilisé pour se défendre. Par exemple, si je suis agressé, je peux retirer ma casquette si j'en porte une et je la lance à la figure de mon agresseur. Cela me laisse quelques secondes pour partir, pour trouver de l'aide".

"Et généralement, les personnes qui attaquent les séniors sont des lâches. Alors, s'ils perdent quelques secondes, ils peuvent prendre la fuite".

"Mais pour y parvenir, enchaîne Brahim, il faut aussi apprendre aux séniors à rester lucides lors de tels moments. C'est pour cela que nous travaillons aussi beaucoup sur la respiration".

"Vous n'allez pas être des ninjas ni des rambos", glisse encore Christophe, un autre formateur, aux séniors, alors que deux autres formateurs font des démonstrations. "Le but de ce cours est bien de donner des astuces pour éviter une agression. C'est même le but premier. En fonction de votre attitude, vous pouvez esquiver une agression. Si l'agression ne peut être évitée, nous allons vous apprendre quelques techniques pour se dégager de l'emprise et partir, sans même donner un coup, sans faire usage de la force. Sans savoir tout cela, on peut paniquer".

Christophe prévient toutefois: "Après dix semaines de secours, vous n'allez pas savoir gérer n'importe quelle situation. Parfois, il est plus facile de donner son portefeuille pour ne pas se mettre en danger. A la limite, il faut s'arranger pour qu'il n'y ait que des papiers dans le portefeuille".

"Il ne faut donc pas être un athlète olympique pour suivre les cours", résume Laetitia Liénard.

Les cours débutent le 29 septembre et se tiennent jusqu'au 10 décembre. Le module se divise en dix séances d'1h30. Deux formateurs seront présents à chaque cours. Jusqu'à 25 personnes peuvent s'inscrire par module. Le prix est de 50€. Les assurances sont prises en charge par la Ville.

* Infos et inscriptions : 069/33.22.14

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir