Tournai : un master en arts de la marionnette

La marionnette, ce n'est pas seulement un personnage en tissu qui prend vie grâce à la main de l'homme.
3 images
La marionnette, ce n'est pas seulement un personnage en tissu qui prend vie grâce à la main de l'homme. - © RTBF

C’est un cursus original : à Tournai, il est possible de se former aux arts de la marionnette. Un nouveau master créé en septembre réunit six étudiantes, elles apprennent à concevoir, à manipuler des marionnettes. Il s’agit aussi de monter des spectacles réels ou virtuels. Avec un objectif : devenir marionnettiste professionnel.

Nous sommes allés voir à quoi ressemble cette formation. C’est ainsi que nous avons rencontré Rita. Plongée dans la pénombre, cette étudiante fait bouger des canards en plastique devant l’appareil photo. La technique s’appelle "stop motion", elle consiste à monter un film d’animation, sur base de simples photos. "Ça donne des pistes, des idées, pour travailler après pour un spectacle, des scènes, des choses en plus qu’on pourrait faire". Ici les étudiantes sont déjà artistes. Elles viennent découvrir toutes les facettes du métier. De la conception de marionnette à la création de spectacle numérique.

Pour Loreline tout est bon à prendre, et il faudra ensuite choisir : "c’est à nous de voir vers où on veut se diriger le plus : vers la construction, l’écriture. Ça nous permet d’avoir plein d’outils, de voir ce qu’on veut en faire et se perfectionner là-dedans".

Pour ces jeunes, le master vient en fait combler un manque. C’est ce que dit Françoise Flabat, directrice du centre de la marionnette de Tournai : "nous n’avions pas vraiment d’école qui délivrait un diplôme supérieur. Ce qu’on peut trouver ici en Belgique, c’était uniquement des formations, ponctuelles, réalisées par des centres de ressources, des compagnies, des artistes". Les études durent une année, avec un objectif : pérenniser la scène belge de la marionnette.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK