Tournai: quand Stéphane Bern s'oppose à la démolition du pont des Trous

L'actuel pont des Trous devrait disparaître dans les prochains mois.
3 images
L'actuel pont des Trous devrait disparaître dans les prochains mois. - © RTBF

Depuis plusieurs jours, la presse française s’intéresse à la problématique du pont des Trous. Des articles qui ont fait passer le débat autour de la démolition de l’édifice de l’autre côté de la frontière. Et Outre-Quiévrain aussi, des voix s’élèvent pour protester contre cette décision.

Parmi elles, la voix de Stéphane Bern. L’animateur français, chargé d’une mission patrimoine par le président Emmanuel Macron, s’est immiscé dans la polémique tournaisienne par l’intermédiaire d’un coup de gueule sur le réseau social Twitter. Il a appelé "ses amis belges au bon sens" en interpellant notamment le compte Twitter de la monarchie et du Premier ministre Charles Michel.

Un tweet qu’il a supprimé dans la foulée, tout en indiquant ensuite qu’il avait signé la pétition d'Archéologia.be. Pétition qui est montée à près de 13 mille signatures suite à ce soutien médiatique.

Les travaux attendus dans les prochains mois

Pour rappel, le pont des Trous actuel sera détruit pour laisser place à un projet de trois arches contemporaines. L'objectif est de faire passer de plus grosses péniches sur l'Escaut à Tournai, dans le cadre de la construction possible du canal Seine-Nord côté français. Les travaux devraient débuter dans les prochains mois.  Les opposants au nouveau projet craignent que ces travaux entraînent le déclassement du beffroi et de la cathédrale du patrimoine mondial de l'Unesco.

Les partisans du nouveau projet opposent un autre argument : le pont des Trous actuel n'est plus celui d'origine. Les arches ont en effet été détruites pendant la guerre, avant d'être reconstruites. L'évolution avant/après est à découvrir ci-dessous.

L'évolution du pont des Trous à Tournai

Journal télévisé 16/12/2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK