Tournai: le Ministère Public va en appel du jugement relatif au Cannabis Social Club

Illustration
Illustration - © Flickr - Nena B.

Mardi dernier, le Tribunal Correctionnel de Tournai acquittait le président de "Bon pied, bonne herbe", faute d'éléments suffisants pour prouver que club facilitait la consommation de stupéfiants.

Ce club donnait la possibilité à ses membres, moyennant une cotisation de 50 euros, de cultiver eux-mêmes leurs plants, d'être encadrés, de recevoir des conseils... Bref d'assurer leur propre production pour ne pas avoir recours aux dealers. Son président s'est d'ailleurs toujours défendu d'avoir une activité criminelle.

L’expérience avait été brève puisque peu de temps après son ouverture le Club avait reçu la visite de la Police qui avait saisi onze plants de cannabis et le matériel de culture. Le Parquet avait alors requis la dissolution de l'asbl et réclamé une peine de 12 mois de prison avec sursis contre son président, au motif qu'on ne peut pas détenir plusieurs plants en un même endroit, ni promouvoir la consommation de ces produits.

Ce mardi, le Tribunal a estimé qu'il était impossible de prouver qu'il y avait facilitation de la consommation de stupéfiants. Le président du Club, un jeune homme de 27 ans, avait donc été acquitté.

Ce jeudi, le Parquet a donc fait appel de cette décision.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK