Tournai: La prison pour des entrepreneurs peu scrupuleux

Cinq ans de prison avec sursis de cinq ans pour ce qui excède trois ans de prison ferme, c’est la peine qui a été infligée jeudi par le tribunal correctionnel de Tournai jeudi contre les anciens patrons de la société D&C rénovation, dont le siège social se trouvait à Tournai.

Le couple était poursuivi pour avoir escroqué des clients qui leur avaient confié la construction ou la rénovation de bâtiments en France et en Belgique. Les entrepreneurs lançaient les chantiers mais ne les terminaient jamais, laissant ainsi plusieurs familles sur la paille. C’était notamment la cas d’un médecin et d’une architecte qui leur avait demandé de rénover un immeuble à appartements en France et de construire une maison dans la région de Pecq. "Ils ont détruit notre vie", avait commenté maman de six enfants à la barre

Une prévention de faux et usage de faux leur était aussi reprochée car les entrepreneurs envoyait encore des factures au nom de la société D&C Rénovation alors qu’elle avait fait aveu de faillite en aout 2012.

A la barre du tribunal, l’entrepreneur avait reconnu qu’il avait "dérapé" mais il s’était justifié en disant que l’un des clients s’était montré très menaçant à son égard. "Je ne suis pas un monstre qui a voulu prendre de l’argent aux autres, j’ai voulu m’en sortir mais je me suis enfoncé", avait commenté le prévenu.

La défense fera probablement appel de cette décision jugée "sévère".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK