Tournai: La faculté d'architecture de l'UCL s'est installée dans le centre-ville

La Faculté d'architecture a quitté le site historique de Saint-Luc à Ramegnies-Chin pour s'installer à la rue de Glategnies, dans le quartier Saint-Jean à Tournai
La Faculté d'architecture a quitté le site historique de Saint-Luc à Ramegnies-Chin pour s'installer à la rue de Glategnies, dans le quartier Saint-Jean à Tournai - © Laurent Dupuis

Les quelque 500 étudiants et le personnel de la faculté d’architecture de Tournai (UCL) ont quitté le site historique de Saint-Luc à Ramegnies-Chin pour prendre leurs quartiers dans le centre-ville de Tournai. A la rue de Glategnies, dans le quartier Saint-Jean.

Le site est encore en chantier. Tout n’a pas été installé. Tout n’est pas terminé au sein de la bibliothèque par exemple. La cafétéria n’est pas prête à accueillir ses premiers visiteurs non plus.

Les étudiants ont un avis globalement positif suite au déménagement. Et notamment Rémy, étudiant en master 2. "J’ai été pendant 5 ans et demi de l’autre côté. A Ramegnies-Chin. Un site avec un cadre exceptionnel. Avec un parc. Nous pouvions y faire énormément d’activités extérieures qu’il faudra relancer dans ce quartier, plus confiné. Avec des habitants autour de la faculté. Il faudra changer ses habitudes. Notamment en termes de stationnement, de mobilité. Il faudra se demander s’il ne faut pas venir plus à pied ou à vélo… Par contre, voilà, on double la superficie de travail, on a de nouveaux équipements, et des espaces vraiment intéressants pour bosser."

Nina, étudiante en master 1, acquiesce. "Nous venons d’arriver alors nous voyons surtout les problèmes, et puis, il y a encore des travaux. Mais il y a des points positifs et notamment les grands espaces pour les ateliers."

"L’école est sympa dans l’ensemble. Elle a du cachet et un beau potentiel. Après voilà, tout n’est pas terminé mais ça va le faire", ajoute Clotilde, étudiante en master 1.

Rémy, étudiant en première baccalauréat, a peu connu le site de Ramegnies-Chin. Un semestre seulement.

Il résume le sentiment des étudiants. "Beaucoup regrettent le côté école Harry Potter de Saint-Luc Ramegnies-Chin, mais on quitte l’ombre de Saint-Luc pour devenir une faculté d’architecture à part entière. Cela fait aussi partie du renouveau. Et puis, c’est positif d’avoir un bâtiment à soi. Il y a encore quelques petits travaux, c’est vrai, mais je trouve le nouveau site très beau. L’architecte a fait un travail magnifique. C’est intéressant de travailler dans ce genre de cadre."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK