Tournai: il avait réclamé 2700€ à un octogénaire qui aurait heurté son rétroviseur

Un Tournaisien âgé de 80 ans a été escroqué par un individu qui a prétexté un faux accident pour lui soustraire plus de 2.700 euros. L'individu a été interpellé par les forces de l'ordre et déféré devant un juge d'instruction de l'arrondissement de Tournai-Mons. Le parquet a requis son arrestation.

Ce Français âgé de 48 ans était entendu jeudi après-midi pour escroquerie et vol avec violence par la juge d'instruction Mme Laloux. Un mandat d'arrêt a été requis à son encontre par le parquet de Tournai. "Cette instruction a été ouverte parce qu'il y avait escroquerie et des faits de violence mais aussi pour déterminer si ce vol n'est pas à rapprocher avec d'autres méfaits qui ont eu lieu dans la région. Alors qu'il était en fuite vers la France, le suspect a été interpellé mercredi midi par la brigade canine et le Service local de recherches de la police du Tournaisis", indiquait jeudi en fin d'après-midi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du roi de Tournai.

Les faits ont débuté mercredi peu après 11h00 au boulevard Eisenhower à Tournai. Face à l'Intermarché, la victime a entendu un petit bruit d'impact. A proximité de la poste, un individu a interpellé l'octogénaire et lui a signalé qu'il avait accroché son rétroviseur. L'inconnu a proposé un arrangement à l'amiable et a réclamé une somme de 2.700 euros. Il a invité la victime à monter dans sa voiture et ils se sont rendus à son domicile, rue du Crampon à Tournai.

Sur place, la victime a remis trois enveloppes contenant la somme exigée. Prétextant devoir se rendre aux toilettes, le suspect a dérobé une des enveloppes. De retour, l'individu a compté l'argent qui restait et a informé la victime que le compte n'était pas juste. L'octogénaire est alors allé chercher une quatrième enveloppe et les deux hommes ont placé dans une enveloppe unique les 2.700 euros. La victime ayant exigé une pièce d'identité afin de rédiger un document, le suspect a pris les enveloppes, a bousculé l'octogénaire et a pris la fuite à pied.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK