Tournai: deux ans avec sursis pour le restaurateur accusé d'esclavagisme

Le Tribunal Correctionnel de Tournai a condamné un restaurateur chinois à deux ans de prison avec sursis de cinq ans et 150 000€ d’amende.

L’homme, qui exploite chaussée de Dottignies à Estaimpuis le restaurant "Yang-Tse-Kiang", avait été reconnu coupable de traite d’être humain, le 2 avril dernier et condamné par défaut à trois ans de prison ferme et 150 000€ d’amende. N’étant pas présent à l’audience, il avait cependant usé de son droit à faire opposition à son jugement. Le nouveau jugement a été prononcé ce mardi à 14 heures.

Le Tribunal Correctionnel de Tournai l’a condamné pour le traitement infligé à un Chinoise arrivée de son pays dans des conditions déplorables et exploitée durant de nombreuses années dans le restaurant d’Estaimpuis pour moins de deux euros de l’heure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK