Tournai: cathédrale cherche sacristain… ou sacristine

Un sacristain, ou une sacristine, est recherché(e) pour assurer les nombreuses tâches que requiert la fonction au sein... de la cathédrale de Tournai
Un sacristain, ou une sacristine, est recherché(e) pour assurer les nombreuses tâches que requiert la fonction au sein... de la cathédrale de Tournai - © Belga - Virginie Lefour

Une offre d’emploi un peu particulière est apparue le 10 mai sur le site du Forem, un sacristain (H/F) est demandé  pour travailler… au sein de la cathédrale de Tournai.

Le Contrat proposé est un temps plein à durée indéterminée de 40 heures semaines (réparties sur six jours). Quant au salaire, il s’élève à +/- 1 000€ net par mois, il est fixé suivant les barèmes déterminés par le ministère de la Justice qui finance le traitement des prêtres et sacristains (-tines).

Pour quoi faire ?

Ce sacristain sera une personne, laïque ou religieuse, dont on attend un éventail pour le moins diversifié de tâches à accomplir.

En dehors de l’ensemble des aspects pratiques de l’ "animation" des offices, la sonnerie des cloches, la gestion de l’éclairage et la sonorisation, le profil recherché devra assurer l’intendance. Il devra ainsi veiller à ce qu’aucun produit ne manque aussi bien côté nourritures terrestres, pain et vin, que produits d’entretien, ampoules électriques ou gasoil de chauffage.

Laver, frotter et recoudre

L’élu(e) devra également assurer l’entretien de l’orfèvrerie, frotter les cuivres, gérer le lavage et le raccommodage des soutanes, veiller au bon fonctionnement des cloches, des alarmes, des caméras de surveillance,…, et de l’arrivée d’eau, tout cela dans une vénérable bâtisse qui présente tout de même une longueur de 134 mètres et dont les tours s’élèvent à une hauteur de 83 mètres.

Accueillir et surveiller

La tâche comprend également l’accueil et la surveillance du public quand des visites sont organisées et la gestion de la caisse.

Mais bon, que le ou la candidate se rassure, deux équivalents temps plein sont déjà dans la place.

Des candidats?

Il ne faut pas se voiler la face, beaucoup de candidats qui se sont déclarés, une bonne vingtaine jusqu’ici, ont mis de côté le côté religieux pour saisir l’opportunité d’un emploi "dans les lettres de candidatures, on retrouve des formations techniques, comme des soudeurs, poursuit Yves Harvengt, président de la Fabrique d'église, mais je ne pense pas qu’on pourra aller plus loin avec eux étant donné qu’il faut tout de même qu’ils s’adaptent au milieu dans lequel ils travaillent. Il faut dire aussi que nous avons quelques postulants universitaires.  Dans quelques jours nous ferons le tri et nous commencerons les entretiens". 

Yves Harvengt s’empresse d’ajouter qu’il n’y aura aucune discrimination pour l’emploi à pourvoir, que l’église n’en a pas le droit. Vous pouvez donc postuler si vous n'êtes pas baptisé, simplement le ou la canditat(e) devra "avoir une sensibilité positive par rapport à l'église catholique".

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir