Tournai : Benoît Mat jette l'éponge pour 2018

Benoît Mat, au conseil communal de Tournai.
Benoît Mat, au conseil communal de Tournai. - © Laurent Dupuis

Les élections communales sont lancées de très loin à Tournai. Et visiblement, les citoyens ne devront plus chercher "Tournai Plus" parmi les listes concourant au scrutin communal d'octobre 2018. 

Benoît Mat a en tout cas décidé de faire un pas de côté. Il ne se présentera pas pour scrutin de 2018. 

Le conseiller communal et d’autres élus du MR comme Albert Pesin avaient été exclus par le MR tournaisien après avoir défié Marie-Christine Marghem à la veille des élections de 2012. Ils avaient créé une liste dissidente, Tournai Plus, et ils avaient avait obtenu deux sièges au conseil communal. “Nous étions partis de rien et nous avons obtenu un score qui n’était pas négligeable”, explique Benoît Mat. “Nous avons ensuite essayé de défendre au mieux notre programme."

Le groupe Tournai Plus veut continuer son travail jusqu'aux élections de 2018. Visant le PS, Benoît Mat estime que Tournai mérite une alternance. “Une alternance salvatrice, une nécessité démocratique."

“Je suis convaincu qu’actuellement, à Tournai, il y a un boulevard pour les libéraux, qu’il faut rassembler, réunir, fédérer les différents mouvements et courants libéraux et nous voulons nous associer à cette tendance”, glisse encore Benoît Mat. 

Mouton noir

Benoît Mat a tenté de se rapprocher du MR tournaisien. En vain . “Je regrette la décision de Marie-Christine Marghem aux yeux de qui je reste un mouton noir, une brebis galeuse. Je regrette sa décision de m’empêcher de réintégrer la famille libérale tournaisienne. Famille que je n’ai jamais quittée au niveau national. Mais au bout de mûres réflexions et de discussions avec mes amis libéraux et mon mentor Jean-Luc Crucke, j’ai décidé de faire un pas de côté pour 2018. Je resterai toutefois à la disposition des libéraux et je continuerai mon engagement politique.”

“Je suis déçu, je suis amer", indique encore Benoît Mat. "J’aime la politique communale. J’aime faire passer mes idées. Mais je préfère faire un pas de côté pour ne pas faire d’ombre au MR pour leur donner une voie royale pour les prochaines élections. J’aurais pu représenter une liste Tournai Plus. J’ai fait un choix. Je souhaite le meilleur aux libéraux de Tournai.”

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir