Tournai: avec l'expo "De soie, laine, or et argent" la cathédrale habille le musée des Beaux-Arts

Les merveilles textiles de la cathédrale de Tournai sortent de ses murs pour se mêler aux tableaux du musée des Beaux-Arts. C'est l'objet de l'expo De soie, laine, or et argent.

La cathédrale Notre-Dame de Tournai est en pleine restauration. Et tant qu'à faire, l'ASBL Les amis de la cathédrale de Tournai a décidé d'ajouter sa pierre à l'édifice. Elle aussi se lance dans la restauration. Notamment celle du patrimoine textile de la cathédrale.

Profiter du Patrimoine

"La cathédrale possède un patrimoine textile d'environ 800 pièces conservées dans les sacristies", indique Michel-Amand Jacques, membre actif des Amis de la cathédrale de Tournai. "Il nous parait important de sortir ce patrimoine des sacristies, de le montrer dans des vitrines. Mais la cathédrale a peu d'espace." Un partenariat a ainsi été trouvé avec le musée des Beaux-Arts de Tournai – la Ville de Tournai donc –, et l'ASBL Tourisme et culture.

Des mécènes

L'ASBL Les amis de la cathédrale de Tournai avait déjà été active dans la rénovation de quelques éléments de patrimoine, mais les cotisations annuelles des 250 membres ne suffisent pas pour restaurer les pièces plus importantes. C'est pourquoi l'association a pris son bâton de pèlerin et recherché des mécènes.

Elle a obtenu une aide financière précieuse du fonds Baillet-Latour du et du fonds Claire et Michel Lemay. L'Institut royal du patrimoine artistique (IRPA) est également intervenu, et les membres de l'ASBL et les clubs services tournaisiens ont encore été conviés à combler le trou.

Quatre pièces du trésor de la cathédrale ont ainsi été restaurées: la chasuble de Saint Thomas Becket, le dais de procession –dont le ciel a été dessiné par le peintre François Boucher–, le panneau d'or dit de l'Ecce homo et la tapisserie Les retrouvailles de Joseph et Jacob. Pour cette dernière œuvre, c'est le Crecit à Tournai, un centre connu surtout grâce à ses ateliers de tapisserie, qui était à l'œuvre.

Nous espérons que cette exposition ne sera la seule

Le résultat est présenté du 19 mars au 17 avril au musée des Beaux-Arts de Tournai dans le cadre de l'exposition De soie, laine, or et argent. Quatre autres pièces du patrimoine textile de la cathédrale, dont le manteau de Charles Quint et la chasuble dite de l'Empereur de Chine, sont également exposées.
"C'est une première collaboration du genre et nous en sommes très heureux, glisse encore Michel-Amand Jacques. C'est un galop d'essai et nous espérons que cette exposition ne sera pas la seule. Nous espérons créer une dynamique avant d'intervenir sur d'autres œuvres encore, les faire étudier, les faire publier, les montrer hors de Tournai, dans de grandes expositions, car il s'agit d'œuvres d'une qualité reconnue par les experts que nous avons fait venir."

Le musée des Beaux-Arts a également tenu à apporter sa touche. "Nous avons mis en relation des pièces textiles avec des tableaux afin qu'ils se répondent. Il s'agit d'une vingtaine de toiles qui n'étaient jusqu'à présent pas sur les murs du musée", commente le conservateur Jean-Pierre Derycke.

Et donc, l'initiative de l'ASBL Les amis de la cathédrale de Tournai permet à son partenaire, le musée des Beaux-Arts de Tournai, de faire tourner sa riche collection.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK