Tournai: 18 mois ferme pour avoir tiré sur 4 bus en gare de Mouscron

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné vendredi David B. (43 ans) à une peine de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé par gestes ou emblèmes des chauffeurs de bus et leurs passagers, mais aussi pour avoir détruit quatre bus en gare de Mouscron.

Les 25 et 27 mai 2015, quatre bus avaient été transpercés par des plombs. Derrière sa fenêtre situé sous les combles d'un immeuble à appartements, le Mouscronnois visait les bus avec un fusil. Il a nié les faits jusqu'au bout.

Chez lui, les policiers avaient retrouvé un pistolet à gaz tirant des plombs, un sac de billes en plomb et une série d'armes prohibées: une canne-épée, un couteau à trois lames, trois coups de poing américains et deux nunchakus. Ces armes ont été confisquées sur ordre du tribunal. Une douille avait aussi été retrouvée entre dernier bus visé et l'appartement de David.

Un témoin avait aussi aperçu derrière la vitre un homme portant un chapeau noir. Or, quand David a été interpellé sur sa bicyclette, il portait un couvre-chef noir.

Malgré ces indices accablants, l'homme, qui avait de lourds antécédents judiciaires, a nié les faits jusqu'au bout. Le tribunal n'a eu aucun doute sur sa culpabilité et lui a infligé une peine de 18 mois de prison ferme et des amendes de 300 euros et 1 200 euros.

Partie civile, l'entreprise qui roule pour les TEC en Wallonie picarde recevra un dommage provisionnel de 603,25 euros. Quatre bus avaient essuyés des tirs alors qu'ils manoeuvraient ou étaient stationnés en gare de Mouscron.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK