Thuin se donne deux ans pour parvenir à l'objectif wallon de zéro déchet

Le compost: une des solutions pour réduire ses déchets
Le compost: une des solutions pour réduire ses déchets - © Ipalle

La ville de Thuin fait partie des dix communes wallonnes sélectionnées pour participer au projet-pilote du "zéro déchet". Pour donner un exemple de ce que les communes peuvent faire, les autorités de Thuin ont inauguré un compost collectif dans une cité sociale.

Et c’est autour d'une petite boite que ministre, bourgmestre, habitants et journalistes se sont donné rendez-vous l’autre matin.

Carlo Di Antonio, le ministre Wallon de l'Environnement (cdH), est convaincu des vertus du compost, collectif ou pas: "Le compost c’est quelque chose de simple que l’on peut d’ailleurs faire dans son jardin mais l’impact peut être énorme. Puisqu’aujourd’hui, on estime que 45à 50% des déchets que l’on trouve dans une poubelle sont des déchets organiques. Et donc ces déchets organiques on peut les composter".

Mais pour le bourgmestre de Thuin, Paul Furlan (PS), le "zéro déchet", ce n'est pas que du compostage: "D’abord, Thuin a tout un plan de développement durable qui touche à la fois à la production d’énergie renouvelable avec une centrale de bio-méthanisation en préparation par exemple, les économies d’énergie et puis tout ce qui touche à l’environnement. Et donc des actions comme ces composts collectifs ou l’achat de gobelets réutilisables que nous prêterons aux associations. Donc on veut vraiment accompagner la Wallonie dans cette démarche de changement de société vers cette économie de zéro déchet mais vers, aussi, la lutte contre le réchauffement climatique".

La ville se donne encore deux ans pour développer son projet et avancer vers le zéro déchet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir