Thuin et les communales, le goût de la revanche pour Furlan

THUIN : DES ELECTIONS POUR LA REVANCHE DE FURLAN
THUIN : DES ELECTIONS POUR LA REVANCHE DE FURLAN - © Tous droits réservés

Les élections communales n’auront lieu que le 14 octobre 2018, mais ça chauffe déjà dans les coulisses des différentes formations politiques.

Et Thuin sera plus que jamais placé sous le signe du retour revanchard, sur ses terres tant aimées, de Paul Furlan, bourgmestre et tête de liste socialiste, ex-ministre, bousculé et ensuite poussé malgré lui, vers la sortie d’un Parlement wallon, par le MR.

MR qui à Thuin, fut l’ancien partenaire du PS et qui devra désormais se battre avec force pour imposer ses vues. MR à qui, on ne fera pas de cadeaux. Marie-Françoise Nicaise mènera la liste MR, liste qui sera appuyée par de nouvelles têtes, de nouvelles ambitions.

Thuin, ville en chantier, mais ville qui doit aussi, impérativement, terminer ses chantiers ! Grand Rue, Eperon Rocheux, Beffroi, etc. Les investissements pour transformer la ville phare de Thudinie et améliorer son empreinte touristique ont été légion depuis dix ans. Aujourd’hui il faut terminer le travail. MR et PS sont bien d’accord sur cette vision des choses. Comme sur la valorisation des zonings qui se sont bien remplis durant la législature.

À Thuin, le groupe Intérêts communaux (IC) vient d’annoncer ses deux têtes de liste : Arnaud Michel et Karine Cosyns, actuelle échevine de l’enseignement, de la petite enfance et de la jeunesse. Pour les principaux intéressés, ce binôme est à l’image du groupe qui réunit une jeune génération et des candidats expérimentés. Et en cas de coalition, l’actuel mayeur ne repousse pas l’idée d’un nouveau bras tendu vers le partenaire IC ou vers Ecolo et Christian Morciaux.

Furlan : " Je ne suis pas contre l’idée des partenariats. Même en cas de succès électoral. Il faut pouvoir s’ouvrir à d’autres points de vue et d’autres idées. Mais de toute façon, c’est d’abord et avant tout à l’électeur de s’exprimer. "

Ils ne le cache pas, au lendemain du scrutin de 2018, les IC espèrent encore siéger dans la majorité pour poursuivre la concrétisation de leurs projets.

Marie-Eve van Laethem sera la dauphine de Paul Furlan sur la liste PS. L’actuelle présidente du CPAS local estime que l’enjeu souvent méconnu pour les thudiniens est la cohésion de l’entité, il faut réduire les différences entre le centre ville et les villages. Un autre enjeu est aussi partagé par le MR et Marie-Francoise Nicaise, à savoir l’encadrement des seniors, toujours plus nombreux en thudinie.

Madame Nicaise soulevant également le lièvre de la comptabilité communale. Un portefeuille qui risque d'être grevé par l’emprunt du Crac (de près d’un million d’euros) pour les salaires des sapeurs pompiers. Somme qu'il va falloir rembourser, et ce ne sera pas simple de jongler avec une telle somme quant on sait que le budget annuel est à peine seize fois plus élevé...

Placée sous le signe des élections, la prochaine Saint-Roch sera bien chaude, à Thuin.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK