Takeda Lessines: la biotechnologie au service des maladies rares

Les protéines extraites du plasma sanguin sont purifiées à Lessines
3 images
Les protéines extraites du plasma sanguin sont purifiées à Lessines - © Takeda

Cela fait quelques mois seulement que le nom de Takeda s'affiche à Lessines. En janvier 2019, ce géant japonais du secteur pharmaceutique a racheté le laboratoire irlandais Shire et ses activités industrielles, incluant le site de Lessines. Mais que fabrique-t-on sur ce site ? Comment ? Et pour quels clients ? Toutes ces questions, nous les avons posées à Laurent Henaux, directeur de Takeda Belgique et à Pierre Dorignaux, directeur du site de Takeda à Lessines. L'occasion de mieux comprendre les activités de cette entreprise créatrice d'emploi qui occupe déjà plus de mille personnes. Des profils scientifiques mais aussi techniques et de manufacture. Takeda Lessines cherche encore une soixantaine de nouveaux collaborateurs.

Le "biotech", ça veut dire quoi ?

En pharmacie, quand on parle de "biotechnologie", cela veut dire que l'on travaille à partir de molécules issues d'organismes vivants, à des fins thérapeutiques. Dans le cas précis de Takeda Lessines, les produits sont destinés à soigner des maladies rares. "On soigne des patients qui souffrent de déficiences immunitaires primaires (syndrome de Kawasaki, maladie de Hunter par exemple), des gens qui ont soit une absence totale, soit une absence modérée de la protéine IGG". Seuls deux sites dans le monde purifient cette protéine G. L'autre site se trouve aux Etats-Unis. "Aujourd'hui, la demande est plus importante que l'offre, donc notre grand combat est d'améliorer nos capacités et d'investir ici en Belgique pour faire face à la demande mondiale" explique Pierre Dorignaux. "Le site de Lessines ne possède pas de laboratoires de recherche fondamentale mais bien d'une unité de recherche qui travaille à l'amélioration des processus de purification".

Takeda Lessines cherche de nouveaux collaborateurs

L'an dernier, Takeda a engagé 250 nouveaux collaborateurs et embauchera encore cette année. "Nous recherchons essentiellement des profils scientifiques et des profils techniques, ce sont des ouvriers, des employés et des cadres. Pour travailler en production même mais également dans les départements de maintenance, de contrôle qualité et de validation", précise Pierre Dorignaux. Comme on peut s'y attendre, toute l'activité de production se déroule dans un environnement aseptique. Cela requiert de la part du personnel un respect strict des règles de sécurité, de la concentration et de la minutie.

Takeda dans le monde

La société pharmaceutique Takeda est le cinquième employeur pharmaceutique en Belgique. Sur le plan international, elle se classe dans le top 10. "Elle se focalise sur trois grands types de pathologies: l'oncologie, la gastro-entérologie et les maladies rares qui étaient une spécialité de Shire et dont Takeda a fait l'acquisition" explique Laurent Henaut. Les traitements produits à Lessines sont exportés dans 80 pays (dont Chine, Brésil, Canada, France) mais, et c'est paradoxal, ils ne sont pas vendus en Belgique. Laurent Henaux explique cette situation: "Il y a déjà en Belgique une offre importante et des alternatives pour ce marché-là, nous préférons nous concentrer sur d'autres pays où les besoins sont très importants".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK