Suicide de la jeune Maëlle à Charleroi : la comparution du principal suspect, en aveux, est reportée

Le procès du principal suspect dans l’affaire du suicide de la jeune Maëlle a été reporté au 17 mai prochain par le tribunal de la jeunesse de Charleroi. Maëlle, quatorze ans, scolarisée au sein de l’école Saint-Joseph Notre-Dame de Jumet (Charleroi), s’est suicidée le 31 janvier 2020 à Jumet à la suite de faits de harcèlement scolaire et de la diffusion sur les réseaux sociaux d’images et de vidéos à caractère sexuel. Le suspect âgé de seize ans est en aveux des préventions à sa charge : notamment d’avoir diffusé une vidéo de la jeune victime nue "pour se venger".

Trois jeunes mineurs, dont le principal suspect âgé de seize ans qui a reconnu être à l’origine de la diffusion d’une vidéo de la jeune victime nue "pour se venger", sont poursuivis devant le tribunal de la jeunesse. Ils comparaissent séparément. Le 18 mars dernier, une première mineure de quatorze ans a été condamnée à effectuer une prestation éducative de 75 heures.

Le jeune homme de seize ans, considéré comme le principal instigateur du harcèlement de Maëlle, a comparu lundi matin devant le tribunal de la jeunesse. Le dossier, qui a été en partie évoqué durant une quarantaine de minutes, a finalement été reporté au 17 mai prochain à la suite de l’intervention de la compagnie d’assurances de la mère du suspect qui a sollicité la remise pour la mise en état du dossier.

Pour Me Pierre Huet, conseil du père de la jeune Maëlle et partie civile, "C’est évidemment très difficile à vivre pour les deux parents. Ça aurait été un soulagement, si je puis dire, que le dossier soit plaidé aujourd’hui. Les faits les plus graves, dont le jeune homme est en aveux, sont passibles, pour un majeur, de la peine de réclusion criminelle de 15 à 20 ans. C’est dire si les faits sont passibles de peines extrêmement lourdes."

Le troisième mineur poursuivi comparaîtra ce vendredi 2 avril devant le tribunal de la jeunesse de Charleroi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK