Soupçons de trafic de pièces de voitures: des ferrailleurs perquisitionnés à Tournai et à Mouscron

Des ferrailleurs de Tournai et Mouscron ont été perquisitionnés.
Des ferrailleurs de Tournai et Mouscron ont été perquisitionnés. - © Belga

Des ferrailleurs de Tournai et Mouscron ont été perquisitionnés mercredi. Ils sont soupçonnés de participer à un trafic de pièces de voitures volées entre la France et la Belgique. Les policiers ont relevé plusieurs infractions. Une entreprise a été placée sous scellés.

L’opération de grande envergure a été menée par la PJF de Tournai, en collaboration avec le parquet de Charleroi. Fin du premier semestre 2019, la PJF de Tournai a constaté que des individus venant de France viennent en Belgique pour vendre des métaux de véhicule volé et désossé en France. La société Ecofer, basée à Tournai, a été inspectée par une soixantaine de policiers. Sur place, les forces de l’ordre ont constaté plusieurs infractions liées au travail et plusieurs camions et camionnettes originaires de France qui transportaient des morceaux de véhicules volés. L’entreprise a été mise sous scellé et quelques camions et camionnettes contenant des pièces de véhicules ont été saisis.

Trois autres opérations ont également été menées à Mouscron. Dans l’entreprise mouscronnoise Demeyere, plusieurs infractions ont été constatées par les policiers. Le parquet de Charleroi se félicite de la réussite de cette opération. D’autres contrôles similaires seront organisés afin de lutter contre ce trafic, précise le substitut Daniel Marliere.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK