Sidérurgie et coronavirus : le secteur s'organise pour la protection des travailleurs

Sidérurgie et coronavirus : le secteur s’organise pour la protection des travailleurs
Sidérurgie et coronavirus : le secteur s’organise pour la protection des travailleurs - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Parmi les secteurs à qui l’arrêté ministériel covid-19 autorise à poursuivre ses activités, on trouve la sidérurgie.

Et, fin de semaine dernière, il a fallu gérer la crise et, surtout, convaincre les directions de mettre en place des mesures de protection pour les travailleurs.


►►► À lire aussi : Notre dossier spécial coronavirus


D’emblée, Jean-Marie Hoslet, du syndicat CSC Métal, ne cache pas que l’adaptation du travail dans la sidérurgie face au covid-19 est particulièrement difficile à mettre en place : "Prendre des dispositions dans la sidérurgie, c’est bien compliqué que de le faire en fabrication métallique ou dans tout autre secteur. Néanmoins, on doit faire en sorte que les mesures de précaution soient prises partout. C’est ce que certaines entreprises ont fait directement alors que pour d’autres c’était bien plus compliqué."

Il y a des endroits où, effectivement, les employeurs veulent continuer à tout prix à produire

Certaines entreprises ont décidé d’arrêter la production pour réfléchir à l’adaptation des postes de travail. D’autres ont modifié les horaires pour étaler les arrivées du personnel dans les vestiaires.

Et puis, certaines directions, comme celle de Thy-Marcinelle à Charleroi, dans un premier temps, n’ont pas voulu discuter en privilégiant la poursuite de la production avant tout. Comportement inacceptable pour les syndicats comme le souligne Hilal Sor de la FGTB : "Il y a des endroits où, effectivement, les employeurs veulent continuer à tout prix à produire et là on dénonce cette situation et notre revendication c’est la protection des travailleurs quand c’est possible. Evidemment, on y participe dans le cadre des organes de concertation mais quand ce n’est pas possible il faut évidemment que la santé des travailleurs prime avant tout et que les productions soient éventuellement arrêtées."

Ce week-end, la tension est retombée, notamment sur le site de Thy-Marcinelle, et des mesures concrètes de protection des travailleurs semblent avoir été mises en place un peu partout.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30