Selon la CGSP, la Ville de Charleroi doit assumer le stationnement payant pour ses agents

Illustration
Illustration - © rtbf.be - Daniel Barbieux

La CGSP, Centrale Générale des Services Publics et syndicat de gauche, a invité les agents communaux de la Ville de Charleroi à prendre un abonnement auprès d'une société de transport en commun pour leurs déplacements domicile-lieu de travail. Selon Philippe Barbion, secrétaire régional de la CGSP, "Les frais liés à cet abonnement doivent être pris en charge par l'autorité communale, élément qu'elle n'a peut-être pas pris en compte au moment d'imposer le parking payant dans le centre-ville de Charleroi, y compris pour les travailleurs de la Ville".

Comme nous l'avons déjà relaté par ailleurs, la Ville de Charleroi a décidé d'imposer en 2017 le parking payant dans l'ensemble du centre-ville. Si elle a prévu une série de dérogations, elle n'en a pas prévu, selon Philippe Barbion, pour les agents communaux de la Ville de Charleroi. Pour lui, "Des techniciennes de surface prestant à mi-temps de 6 à 10 heures du matin devront prendre un abonnement annuel de stationnement à 120 euros comme d'autres travailleurs à temps plein, c'est aberrant".

En préconisant l'usage des transports en commun et en reportant de la sorte le coût du transport sur la Ville de Charleroi, la CGSP souhaite démontrer le caractère précipité des nouvelles dispositions de stationnement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK