CPAS de Tournai: pour Rudy Demotte il faut revoir les normes, les garde-fous

Rudy Demotte (PS), bourgmestre de Tournai, attend les éclaircissements de la justice
Rudy Demotte (PS), bourgmestre de Tournai, attend les éclaircissements de la justice - © BRUNO FAHY - BELGA

Suite au scandale du CPAS, le bourgmestre de Tournai propose une task force autour du CPAS.

Rudy Demotte le glisse d’emblée au cours d’une rencontre avec la presse ce mercredi en fin d'après-midi, la veille d’un conseil de l’action sociale. “Il y a un temps pour le deuil, un temps pour le recueillement. Et puis, vient un autre temps. Celui de l’analyse, et ensuite celui de l’action.”

En une phrase, le bourgmestre de Tournai explique son silence suite aux révélations de soupçons de malversations financières au CPAS de Tournai et au suicide de la directrice financière Ariane Ruffelart, survenu le vendredi 12 juin. “Je n’ai pas souhaité m’exprimer dans le tumulte, mais j’ai pleinement souscrit au communiqué du collège présidé par Paul-Olivier Delannois. Je suis très choqué par le suicide d’Ariane Ruffelart, de même je suis interloqué par les circonstances qui l’ont conduite à ce geste.”

Au passage, le maïeur affirme déplorer “fermement certains positionnements hâtifs qui créent les amalgames, jettent la suspicion et n’apportent que confusion et trouble”. Il songe ici au raccourci entre l’argent potentiellement détourné, et dont le montant est inconnu, et les licenciements au CPAS.

“Pour autant, je n’accepterai pas que nous restions les bras ballants. Ces faits ont trait à la gestion de l’argent public : je veux faire en sorte que l’on clarifie les responsabilités diverses et en tirer des conclusions pour l’avenir, enchaîne-t-il.

Trois actions sont entreprises. La première va de soi. “La ville de Tournai a subi un préjudice en termes d’image, mais aussi, vraisemblablement, financier. Nous allons donc entamer une démarche en justice pour recouvrer ce qui est possible de recouvrer.”

Seconde mesure : Rudy Demotte a contacté le gouverneur du Hainaut pour obtenir un receveur régional ad interim jusqu’à la désignation d’un nouveau directeur financier.

Enfin, le bourgmestre propose la constitution d’une task force, d’un groupe de travail composé de spécialistes des finances, du droit administratif et des diverses composantes politiques de Tournai. “La task force aura un triple travail. En premier lieu, elle devra examiner les nouvelles synergies possibles à mettre en place entre Ville et CPAS et je rappelle au passage que ce travail a déjà été entamé. Il s’agira aussi de revoir les normes, les garde-fous, et voir s’il n’y a pas d’amélioration possible. Cette question ne se pose d’ailleurs malheureusement pas que pour le CPAS de Tournai. Quant à la troisième mission de la task force, il s’agira d’aller rechercher les meilleures pratiques dans les autres CPAS de Wallonie pour les implanter chez nous.”

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK