Saint-Ghislain : la zone de police boraine teste un véhicule futuriste

Sur le champ de foire de Saint-Ghislain, il attire tous les regards. Le véhicule testé par la zone de police boraine ne laisse pas indifférent. Il faut dire que son profil est plutôt atypique. Sorte de voiture de golf dotée d'une cabine qui peut s'élever à 4 mètres de hauteur, il fait un peu penser au film Robocop. 

Mais ce véhicule électrique porte pourtant un nom : UMS pour Unité Mobile de Surveillance. C'est une invention française, encore au stade de prototype, qui atteint les 40 km/h en vitesse de pointe. La zone de police boraine est la première à le tester en Belgique. Derrière les manettes, l'inspecteur principal Olivier Glineur y voit des avantages : "Quand on se trouve à 4 mètres de haut, on voit beaucoup de choses que les gens au sol ne savent pas voir, dit-il. Même à cheval, on n'est pas si haut. S'il y a un problème dans la foule, un début de bagarre par exemple, je le vois et je suis en mesure de prévenir les collègues au sol."

"Il facilite le contact avec le policier"

Autre avantage : l'UMS est doté de 4 caméras de surveillance, ce qui permet d'enregistrer tous les faits et gestes dans un rassemblement de masse. La voiture futuriste est aussi un outil de prévention : "Dans une foule, il suscite immédiatement l'intérêt des passants, indique Jean-Marc Delrot, chef de la zone de police boraine. On se rend même compte qu'il facilite le contact avec le policier."

De là à dire que la zone de police boraine investira dans l'engin, il y a un pas que son chef de zone ne franchira pas. Avant de pouvoir utiliser l'Unité Mobile de Surveillance, il faudra en effet trouver une solution pour l'immatriculer puisqu'elle n'entre actuellement dans aucune case. Il faudra aussi y mettre le prix, l'engin étant pour l'instant estimé à 40.000 euros. "Idéalement, c'est un appareil qu'il faudrait acheter à plusieurs zones de police, reprend M. Delrot. La société qui l'a imaginé pense aussi à la proposer à la location, ce qui pourrait aussi être une solution lorsqu'un événement se déroule sur notre zone."

Simple gadget ou véritable véhicule de police du futur? Pour le savoir, il faudra donc encore un peu patienter. La zone de police boraine prévoit une évaluation de l'expérience dans les prochains jours.

Notre reportage audio ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK