Ronquières : court-circuit dans l'ordre de priorité de vaccination

Court-circuit dans l’ordre de priorité de vaccination en Wallonie. Victime de sa taille et de sa localisation, le centre de vaccination de Ronquières a beaucoup trop de vaccins, mais trop peu de gens à vacciner. Alors pour éviter de jeter les doses non utilisées, le médecin coordinateur du centre a ouvert la vaccination aux personnes non prioritaires. Pour s’inscrire c’est simple, l’envoi d’un mail suffit.

C’est ce qu’à fait une jeune femme de 21 ans sans comorbidités qui se repose après avoir eu sa première dose. "C’est un contact qui m’a envoyé l’information. Il m’a dit d’envoyer un mail à une telle adresse. J’ai juste envoyé mon numéro national, mon nom et mon prénom. Trois jours plus tard, j’ai reçu ma convocation", explique-t-elle.

Casquette sur la tête, un autre jeune de 21 ans est également présent au centre, il vient de recevoir sa première dose. "C’est mon père qui m’a donné le tuyau. Il m’a expliqué que certains de ses amis avaient pu se faire vacciner ici en envoyant un mail. Je ne savais pas si je pouvais réellement le faire, mais voyant que cela marchait, j’ai sauté sur l’occasion", précise-t-il.

Les grands centres victimes de leur taille et de leur localisation

Au centre de Ronquières, il y a 10 lignes de vaccination, "mais ici seules 5 lignes de vaccination ont été utilisées hier, la moitié des doses", complète Lara Kotlar porte-parole de l’AVIQ (Agence pour une Vie de Qualité), l’organisme qui coordonne la vaccination en Wallonie.

Plusieurs raisons expliquent ce manque de candidats : "Tout d’abord, la méfiance pour l’AstraZeneca, mais aussi la grandeur du centre. On ne sait pas pourquoi, mais on constate que les gens choisissent les centres de proximité, car c’est plus proche de chez eux". Le système informatique Qvax (qui permet aux Belges qui le souhaitent de s’inscrire pour bénéficier de doses restantes, ndlr) est aussi mis en cause. Chaque commune s’est vue distribuer un certain nombre de codes postaux et "il est possible que certaines communes ne reprennent pas le centre de Ronquières, trop excentré sur la carte. On essaie actuellement de corriger cette erreur et d’octroyer plus de codes postaux aux grands centres", détaille Lara Kotlar.

Malgré les doses excédentaires faute de candidat, l’AviQ veut faire respecter l’ordre de priorité. "On n’était pas au courant. Ce n’est pas une pratique que l’on encourage. Si on constate un trop grand nombre de demandes par ce biais-là, on rappellera les règles", conclut Lara Kotlar.

Mardi après-midi, il n’était plus possible d’envoyer un mail pour recevoir une des doses excédentaires. Le centre rappelle qu’il ne sert à rien de se présenter sans convocation. Il conseille aux volontaires de s’inscrire sur le site Qvax.be.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK