Rive Gauche dans l'intra-muros de Charleroi et les Grands Prés dans l'extra-muros de Mons

Les villes de Mons et de Charleroi possèdent chacune un centre commercial des plus ambitieux.
4 images
Les villes de Mons et de Charleroi possèdent chacune un centre commercial des plus ambitieux. - © RTBF avec DR

Les fondations du projet Rive Gauche sont terminées depuis plus d’un an et, pourtant, le chantier bat toujours son plein au cœur de Charleroi. Il a d’abord fallu faire disparaître 20 000 m2 de bâtiments. C'est l'un des plus grands chantiers de démolition en pleine ville que la Belgique ait connu ces 50 dernières années. Place maintenant à la construction. Les murs du futur centre commercial sortent de terre à vue d’œil.

Un centre-ville en construction

Le chantier est gigantesque. Il s’étend sur 2 hectares de la place Buisset à la place Albert 1er. La surface consacrée aux commerces est de 40 000 m2. Les quatre étages de magasins (dont un en sous-sol) se dessinent. Il y aura également un hôtel 4 étoiles de 120 chambres, 1000 places de parking, une cinquantaine de logements d’une centaine de mètres carrés et une auberge de jeunesse. Coût total de l’investissement : 200 millions d’euros.

De nouvelles enseignes

Des engagements fermes ont déjà été conclus avec les futurs occupants des surfaces commerciales. La grande majorité des commerces est déjà louée. La moitié de ces enseignes ne sont pas encore présentes dans la ville, dont le magasin Primark. Ces nouveaux arrivant risquent d’attirer de nombreux accros du shopping à Charleroi. C’est en tout cas ce qu’espèrent les commerçants carolos qui souffre d’une baisse de fréquentation suite aux travaux.

"Un avenir certain"

Jean Luc Calonger, le président de l'AMCV (l’Association du management de Centre-Ville), se montre optimiste pour Charleroi : "Dans le cas de Charleroi, la machine est déjà relancée. L’investissement de Rive Gauche fait bouger les choses. Charleroi a un avenir certain. Un centre commercial dans le centre-ville doit être un espace où les gens peuvent entrer et sortir très facilement. C’est effectivement la volonté du promoteur du projet Rive Gauche. Le centre commercial bénéficiera de 7 accès pour y entrer et en sortir".

Les avantages de l'"intra-muros"

La construction d’un centre commercial d’une telle envergure en plein centre-ville est un réel défi. Pour Raphaël Pollet, le directeur de Rive Gauche, l’enjeu est majeur. "Il aurait été beaucoup plus simple de développer le projet à l’extérieur du centre-ville, mais les retombées pour Charleroi ne seraient pas les mêmes. Rive Gauche va attirer la clientèle dans le centre et provoquer un effet démultiplicateur pour les commerces avoisinants", dit-il. Le nouveau centre commercial devrait générer 500 nouveaux emplois.

Si le projet Rive Gauche est toujours en construction (l’ouverture est prévue pour février 2017), le centre commercial des Grands Prés implanté à l’écart du centre de Mons ne cesse de s’agrandir. Ce mercredi matin encore, peu avant 10 heures, des dizaines et des dizaines de personnes attendaient patiemment l’ouverture de la nouvelle extension de la galerie commerçante. Seize nouvelles boutiques réparties sur 5000 m2.

Gros succès commercial

Ces nouvelles boutiques sont toutes louées, mais certaines ont pris un peu de retard et ne sont pas encore ouvertes. Certaines enseignes souhaiteraient obtenir une place dans la galerie, mais le taux d’occupation locatif est déjà à 100%. Reflet de l’énorme succès commercial des Grands Prés qui génèrent 1500 équivalents temps plein. De nouvelles boutiques destinées à l’équipement de la maison ont également ouvert leurs portes à l’extérieur de la galerie aujourd’hui.

8 millions de visiteurs

La surface totale du site fait plus de 100 000 m2. Il comprend 110 boutiques et établissements Horeca et 4200 places de parking gratuites. Les bâtiments sont construits de plain-pied, ce qui facilite l’accès pour les personnes à mobilité réduite. 8 millions de visiteurs sont attendus cette année. Et pourtant, il y a 13 ans, la création des Grands Prés semblait risquée dans une zone géographique économiquement affaiblie.

"Garder la clientèle à Mons"

"Au départ, en 2003, tout le monde n’y croyait pas. Mons est une petite ville de 40 000 habitants, le taux de chômage était peu flatteur à l’époque. Comme nous sommes nous-mêmes de la région, nous connaissions le potentiel de l’emplacement. La clientèle fuyait la région, car elle ne trouvait pas les magasins proches de chez elle. Nous avons voulu garder cette clientèle à Mons", explique Jérôme Huon, développeur pour City Mall.

Coût total de l’investissement : plus de 150 millions d’euros sans compter IKEA et le "retail park", la partie du centre commercial à ciel ouvert.

Charleroi et Mons possèdent chacune un centre commercial des plus ambitieux. L’un implanté en plein centre-ville, l’autre un peu à l’extérieur. Même si leur conception est différente, leurs enjeux sont multiples et bousculent les habitudes commerciales dans les centres-villes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK