Rive Gauche à Charleroi: les commerçants du passage de la Bourse vont revivre

Bientôt la fin du tunnel pour le passage de la Bourse
2 images
Bientôt la fin du tunnel pour le passage de la Bourse - © rtbf.be - Christine Borowiak

Dans trois semaines, le 9 mars exactement, le centre commercial Rive Gauche ouvrira ses portes à Charleroi. Dans la ville basse, on termine les travaux, on démonte les échafaudages, on enlève des barrières, on range et on nettoie.

Le passage de la Bourse, lui, subit un véritable lifting: il est en cours de rénovation et les façades seront bientôt repeintes dans leurs couleurs d'origine. L’endroit est une voirie communale et les deux côtés ont des propriétaires différents.

Du côté gauche, ce sont les promoteurs de Rive Gauche qui sont propriétaires. Il y est question de logements avec neuf duplex intégrés dans le projet immobilier.

A droite, ce sont des commerçants qui ont gardé l’immeuble dans lequel ils étaient avant les travaux. Alors, pour les commerçants de cette artère qui ont survécu aux huit années de travaux, c'est l'impatience.

Etienne Grandchamps est le propriétaire de la bouquinerie Fafouille. Sur une quarantaine de commerçants présents avant les travaux, il n’en reste plus que trois et il en fait partie. Ceux qui sont toujours là, au milieu du charroi des grues, du bruit des foreuses et des coups de marteau, ce sont ceux qui proposent une offre très pointue comme Dany Or qui crée des bijoux et la boutique Coeur d'améthyste qui vend des pierres et des minéraux.

Aujourd’hui, le passage de la Bourse termine sa mue. Les commerçants sont impatients et curieux de la suite. Pour Etienne Grandchamps, "On est passé de 300 clients à trois clients. Et, dans trois semaines, on va passer de trois clients à 3 000 clients. On ne sait pas comment on va le vivre. Mais, de toutes façons, on est prêts à crever de fatigue et de boulot parce qu’on a crevé d’ennui pendant huit ans".

Bien des commerçants de la ville basse ont rénové leur magasin. C’est le cas de celui de Salvatore Pantano, propriétaire de Cœur d’améthyste: "Nous avons décidé de réaménager l’endroit mais également d’étendre notre gamme de produits et d’essayer de contenter encore plus de personnes qu’auparavant".

Quant à Dany Or, qui se situe lui aussi toujours dans le passage de la Bourse, il se dit qu’il serait possible qu’il envisage un déménagement ailleurs dans la ville basse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK