Regroupement des services pour l'accueil des étrangers au CPAS de Charleroi

Le guichet de l'ADIS accueille près de 80 visiteurs chaque jour
Le guichet de l'ADIS accueille près de 80 visiteurs chaque jour - © rtbf.be - Christine Borowiak

Depuis le 1er juillet, les services du CPAS carolo qui s'occupent de l'accueil des étrangers ont été regroupés dans le même bâtiment. Celui-ci est situé à la rue des Haies à Marcinelle. Le nouveau service s'appelle ADIS pour " Accueil, Diversité et Intégration Sociale ".

Le but du regroupement des services est de faciliter les démarches parfois bien compliquées des étrangers qui veulent s'installer chez nous.

Ce sont une dizaine d’employés polyglottes qui s’occupent de l’accueil des personnes étrangères car, ici, on entend parler toutes les langues.

Mohamed Shafia effectue ainsi les traductions en arabe. Et, parfois, lorsque des demandeurs d'asile ou réfugiés craquent et voudraient que leur dossier aille plus vite, Mohamed, qui est aussi éducateur, intervient en douceur pour essayer de résoudre le problème.

Aline Licausi, la coordinatrice de l’ADIS, se félicite de travailler avec du personnel motivé : "Ce sont des personnes qui sont vraiment formées au travail que nous effectuons et qui, au départ, avaient choisi ce service pour y travailler. C’est donc plus qu’un métier, c’est une passion. Par ailleurs, comme nous nous occupons d’une population déjà fort fragilisée, il était bien de concentrer les services offerts à ce type de public pour lui permettre de ne pas devoir aller d’un endroit à l’autre de l’entité de Charleroi. Nous travaillons en collaboration avec le service des étrangers de la Ville, ce qui nous permet soit de les renvoyer chez eux ou eux de les renvoyer chez nous suivant les demandes qui sont formulées. Nous avons entre 600 et 700 dossiers actifs mais, au niveau du passage, nous avons environ 80 personnes tous les matins."

Le service ADIS s'occupe autant des demandeurs d'asile en séjour temporaire que des personnes en séjour illégal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK