Récolter les légumes restés sur les champs après la récolte: des séances de glanage sont organisées par le parc naturel des plaines de l'Escaut

Des petits pois gratuits, restés sur le champ d'Ellignies-Ste-Anne après la récolte
2 images
Des petits pois gratuits, restés sur le champ d'Ellignies-Ste-Anne après la récolte - © RTBF

Ratisser un champ pour récupérer ce que l'agriculteur a laissé sur la terre après la récolte. Le glanage a ses adeptes. Pour certains, c'est une activité familiale et gratuite assez séduisante. "Cela crée du lien avec les familles du coin, justifie Pierre-Marie, cela permet de rencontrer les gens du village, de l'entité". Pierre-Marie, comme une trentaine d'autres se sont rassemblés ce mardi 28 juillet, à Ellignies-Sainte-Anne (Beloeil) pour une soirée de récolte à la main sur un champ.

Ils étaient une trentaine à s'y atteler, parfois pour la première fois. Le Parc naturel des Plaines de l'Escaut leur avait donné rendez-vous dans un champ de petits pois. En soirée, donc, après la récolte, la troupe s'est rassemblée et s'est dirigée vers le champ de Pierre Delobelle. "Suite au covid, on a tous repris l'habitude de consommer local, et n'y a pas mieux que ça", explique cette maman. Mais la chasse aux petits pois n'est pas si facile que prévu pour Christel et ses enfants: "nous en trouvons mais c'est assez sec, vu la chaleur qu'il a fait hier". Une déception que partage Pierre-Marie, même s'il trouve l'idée excellente: "Pour moi, le vrai glanage, c'est au cul d'une machine, pas deux jours après". Jeanine, elle, a trouvé le bon plan: "Je pense qu'il faut faire les bords, là où la machine ne peut pas passer!" A chacun sa technique, donc. Et pour les déçus, les organisateurs promettent d'être plus réactifs à l'avenir. Il faut dire que la saison du glanage ne fait que commencer, annonce Mathieu Bonnave, responsable des circuits courts au Parc Naturel des Plaines de l'Escaut: "il y aura des pommes de terres (...) des céleris, des oignons et des carottes également, plutôt en automne". On glanera donc dans les sept communes du Parc Naturel des Plaines de l'Escaut (inscription possible pour les agriculteurs qui souhaitent participer à l'action). Et peut être ailleurs, près de chez vous. Il suffit de demander l'autorisation aux agriculteurs de votre région.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK