Que faire en cas de dommages causés par un nid-de-poule ?

Attention lorsque vous prenez le volant ! Des nids-de-poule se forment sur les routes à cause des conditions climatiques. Le gel et le froid fragilisent le revêtement du sol, qui se fissure. Samedi, un bande de la E429 était fermée sur un kilomètre à cause de dégradations trop importantes. La SOFICO (l'organisme wallon qui gère les grands réseaux fluviaux et routiers) finalise les réparations ce mercredi.

Question: si votre voiture est abimée à cause d’un nid-de-poule, que pouvez-vous espérer ?   

Qu’est-ce qu’un nid de poule ?

"Quand un revêtement présente déjà des faiblesses, l’arrivée des conditions hivernales risque de leur faire prendre plus d’ampleur, parce que l’eau peut alors pénétrer dans la structure et gonfle à cause du gel. C’est comme ça qu’on peut avoir des dégradations qui prennent de l’ampleur en période hivernale", explique Heloise Winandy, porte-parole de la SOFICO.

Les équipes de la SOFICO vérifient les routes et les réparent régulièrement pour assurer la sécurité des usagers. Lorsque des segments présentent trop de signes de dégradations, ils sont fermés et réparés par les ouvriers. C’est ce qui s’est passé ces derniers jours sur la E429, à hauteur de Fragnes.

Véhicule endommagé

Il se peut que la voirie ne soit pas réparée à temps et que vous rouliez sur un nid de poule provoquant des dégâts à votre véhicule. Laurence Gijs, porte-parole de AG Insurance, rappelle la marche à suivre.

"Idéalement, il faut prévenir la police et établir un procès-verbal. Prenez des photos de votre véhicule et de la voirie. Ce seront des preuves qui enrichiront votre dossier. Si jamais, il y avait des témoins, n’hésitez pas à les intégrer dans le PV", explique-t-elle.

Laurence Gijs indique également qu’il faut porter plainte auprès de l’autorité responsable de l’entretien des routes. "C’est parfois la commune, parfois la province, parfois la région. Ce n’est pas toujours facile de le savoir mais il suffit de prendre quelques renseignements auprès de la commune."

L’objectif de cette démarche est d’apporter la preuve que ces dégâts sont dus au mauvais état de la route et que les autorités ont commis une faute en ne l’entretenant pas correctement.

Le dédommagement

"Si vous avez une assurance omnium, tous les dégâts seront remboursés par votre assureur, qu’il s’agisse d’un nid-de-poule, ou d’autre chose !" ajoute Laurence Gijs.

Ensuite, l’assureur essaiera de récupérer les coûts auprès du gestionnaire des routes qu’il estime être en défaut. L'automobiliste pourrait être amené à payer la franchise qui peut parfois s'avérer conséquente. S'il arrive à prouver que ses dommages sont dus au gestionnaire des routes, il se peut qu'il en soit exempté. Il est également possible de demander une indemnité à la Région pour la mauvaise exploitation des routes. Il faudra compter entre 6 mois et un an avant d'être indémnisé, si le dossier aboutit. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK