Première manif des jeunes pour le climat ce jeudi à Charleroi

Pour le quatrième jeudi d'affilée, les jeunes se mobilisent et manifestent un peu partout à Bruxelles et en Wallonie pour réclamer des mesures fortes pour protéger le climat et enrayer le réchauffement climatique. Mais à Charleroi, c'est la première fois qu'une manifestation est organisée. Des élèves de secondaire et des étudiants du supérieur venus de toute la région ont rejoint vers 13h00 l'esplanade de la gare du Sud. Un bon millier de jeunes participe à cette première marche carolo.

"Pas de nature, pas de futur", "On sèche comme la planète", "Vous méritez une bonne leçon" ou encore "Kediss Marghem?" peut-on lire sur les pancartes. C'est un élève de rhéto de l'Athénée de Thuin, Théo Di Battista, qui a lancé l'idée de cette première manif dans les rues de Charleroi: "Les décisions qui étaient prises à Bruxelles nous semblaient lointaines. On avait l'impression que ça ne nous touchait pas directement et on voulait des décisions pour le grand Charleroi.", dit-il. Les jeunes veulent des actions concrètes au niveau local comme par exemple: "les problèmes des mégots de cigarettes dans les rues, les déchets verts qui sont jetés dans des poubelles traditionnelles, des solutions de co-voiturage à mettre en place et une meilleure offre de transports en commun", nous explique Théo Di Battista.

La marche sillonnera les rues du centre-ville avant de rejoindre l'hôtel de ville de Charleroi où une délégation rencontrera le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, pour lui remettre une liste de propositions conrètes à mettre rapidement en oeuvre et à transmettre aux autres bourgmestres de la région. A Chimay, ce matin, les étudiants manifestaient aussi pour la première fois, ils étaient environ 700.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK