Pour le Vendredi saint, les pénitents de Lessines ont perpétué une tradition moyenâgeuse

C'est une tradition qui date du Moyen-Âge. À Lessines, la procession des Pénitents sillonne les rues de la ville lors de chaque Vendredi saint. Une veillée funèbre qui rappelle la mise au tombeau de Jésus. Cet épisode de la religion chrétienne est très célébré dans les pays méditerranéens, mais Lessines fait figure d'exception dans le Nord de l'Europe

Au milieu de l'obscurité, le cortège de flambeaux a défilé sur le tracé des anciens remparts. Luigi fait partie de ceux qui ont revêtu la bure et la cagoule brunâtre. Presque une tradition pour ce Belgo-italien. "Quand je vivais en Italie, je participais déjà à ces procession des pénitents, explique-t-il. Ce que je ressens aujourd'hui au moment de défiler ? Beaucoup d'émotion."

Responsable de la manifestation lessinoise, Oger Brassart ne se lasse pas de l'ambiance. "L'obscurité, le cortège funéraire éclairé à la seule lueur des torches, cela donne une atmosphère toute particulier avec les tambours voilés et les crécelles. C'est un spectacle très prenant."

Noël est pénitent pour la première fois. Il s'est présenté à Lessines en début de soirée pour en revêtir le costume. "Je pensais qu'il y avait des conditions pour prendre part au cortège. Mais en réalité tout le monde peut le faire, raison pour laquelle j'ai franchi le pas, explique-t-il. Pour moi, faire cette procession ce n'est pas du folklore. Je considère cela comme une cérémonie religieuse."

Pour beaucoup, cette procession qui remonte au moins à l'an 1475, c'est avant tout un voyage spirituel. Un voyage qui l'espace d'un soir, semble avoir figé Lessines dans le temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK