Pour la Sonaca, seules ses compétences pourront minimiser l'impact de la crise d'Airbus

L'atelier de fabrication de la Sonaca à Gosselies
L'atelier de fabrication de la Sonaca à Gosselies - © Sonaca

Sans surprise, vu la crise que connaît le secteur aéronautique, Airbus a annoncé la suppression de 15.000 emplois dans le monde, soit 11% de ses effectifs, dont le tiers en France. Airbus n’exclut pas des licenciements secs pour faire face à la "crise sans précédent" subie par le secteur du transport aérien terrassé par le Covid-19.

Du côté belge, on n’est pas étonné et Bernard Delvaux, le directeur de la Sonaca à Gosselies, sous-traitant d’Airbus, sait que les prochaines années seront difficiles. Ses constations sont claires : "Aujourd’hui, on parle de trois ans à cinq ans de ralentissement. Donc, par exemple, pour les bords d’attaque qu’on a développés et que l’on fabrique à Gosselies, si Airbus fabrique 60 avions par mois, on en fabrique 60. Et si Airbus en fabrique 40, on en fera 40. Donc, nous sommes directement liés aux volumes de fabrication. Evidemment, on est à un point très bas puisqu’aujourd’hui on est à 60% de chômage économique sur le site de Gosselies. Je pense qu’on fera encore 40% de chômage économique à la fin de cette année-ci. Et, dans le contexte d’une remontée progressive de volume, on essaie de ne pas perdre les compétences que ce soit au niveau des ingénieurs ou des opérateurs de production. Ce sont des compétences qui ont été formées longuement et qui font la différence chez nous. Dans ce contexte-là, ce qu’on fait en Belgique c’est essentiellement utiliser massivement le chômage économique aussi longtemps que possible et aussi longtemps qu’il est mis à disposition par le gouvernement fédéral. Ça va être le cas jusqu’à fin août et, probablement, jusqu’à la fin de l’année au moins. Donc nous allons utiliser ce moyen-là qui est le meilleur pour nous pour éviter de perdre des compétences."
 

Le maintien des compétences au sein de la Sonaca semble donc être la seule manière d’envisager l’avenir de la manière la plus sereine face à la crise qui s’annonce irrémédiable.

La Sonaca impliquée dans le projet Orion, sujet du JT du 04 juin :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK