Pour Jacques Gobert, le bourgmestre, il y a trois défis majeurs à La Louvière en 2019

Jacques Gobert
Jacques Gobert - © rtbf.be

Qui dit nouvelle année dit période de vœux. A La Louvière, le bourgmestre, Jacques Gobert, a présenté les siens au personnel communal. Il en a aussi profité pour présenter les grands axes de sa nouvelle politique, résultat d'une nouvelle majorité PS-Ecolo issue des dernières élections communales.

Et, selon le maïeur, trois grands défis attendent la cité des Loups : "Le projet politique va se décliner sur trois grands défis : celui de la solidarité et de l’emploi, celui de l’écologie et celui de la participation citoyenne. Pour le premier, on voit combien nos concitoyens encore trop nombreux aujourd’hui rencontrent des difficultés sur le plan social, financier et de l’emploi. C’est un des enjeux importants. Je pense que le CPAS va devoir se remettre en question et peut-être étendre son champ d’activités. Il lui faudra bien sûr des moyens pour venir en aide à ces personnes qui, si elles travaillent et ont un logement, peuvent voir tout s’effondrer au moindre accident de la vie. Et ça génère de l’inquiétude et de l’angoisse parfois dans les familles, ce qui a des conséquences parce qu’il y aussi, derrière ça, la peur de l’autre, la peur de l’étranger. Et je pense que tout ça se tient et que nous devons travailler beaucoup plus près encore de ces problèmes rencontrés concrètement par les citoyens. Alors nous allons devoir faire preuve d’imagination pour trouver les moyens nous permettant d’accéder à cette demande. Ensuite, il y a également le défi de l’écologie. Je crois qu’une commune doit être un exemple pour le citoyen. On a déjà beaucoup de projets en la matière que ce soit en terme de zéro déchet, en terme de centrale d’achat énergétique, en terme de tri, donc nous allons aller beaucoup plus loin dans la démarche. Et, enfin, le troisième défi sera d’aller vers encore plus de participation et, d’ailleurs, un membre du collège communal portera spécifiquement ces matières participatives avec des budgets participatifs que nous avions déjà mais que nous allons amplifier. Il y aura aussi une plus grande concertation avec le citoyen, une plus grande proximité et ce dans chaque ancienne commune de l’entité."

Voilà qui présage donc d’une activité politique et sociale bien fournie pour cette nouvelle année 2019 à La Louvière.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK