Pont-à-Celles s'oppose à Courcelles dans son projet de nouveau parc éolien

Le projet des éoliennes prévu à Gouy-lez-Piéton
Le projet des éoliennes prévu à Gouy-lez-Piéton - © Tous droits réservés

Courcelles croit dur comme fer à son projet de construire huit éoliennes qui doivent être déployées à cheval sur sa commune et sur celle de Pont-à-Celles. Le problème est que cette dernière localité a introduit un recours. Mais en attendant que le Conseil d’Etat se penche sur ce dossier, la ville de Courcelles continue d’y penser. Et elle propose même que ses citoyens soient impliqués. La commune et les Courcellois pourront en effet prendre une participation à hauteur de 20%, ce qui représente 1,6 éolienne sur les huit. Et les premiers montants à investir pourraient être très bas: on parle d’environ 25 euros la part.

Mais cette participation citoyenne souhaitée ne verra le jour que si le Conseil d'Etat donne son feu vert au projet car, pour l’instant, tout est suspendu en raison d'un recours de la commune voisine de Pont à Celles. Les éoliennes doivent effectivement être installées le long de l’autoroute E42, à Gouy-lez-Piéton très précisément. Et l’une d’entre elles devrait être placée sur le territoire de Pont-à-Celles. Pour déposer son recours au Conseil d’Etat, Pont-à-Celles a mis en avant, notamment, les avis défavorables des fonctionnaires délégués et techniques en arguant aussi que ce projet empiéterait aussi sur des terres agricoles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK