Plus de 250 personnes travailleront bientôt sur le site de l'ancien tri postal de Charleroi

Un très grand espace dédié aux entreprises de la région de Charleroi
2 images
Un très grand espace dédié aux entreprises de la région de Charleroi - © Tous droits réservés

Un espace vide de 6.000 m² se métamorphose au cœur de Charleroi. Les usagers du rail le connaissent bien : c’est l’ancien centre de tri postal situé juste à côté de la gare du Sud.

Ce bâtiment est au cœur de la stratégie du plan CATCH pour l’accélération de la croissance et de l’emploi à Charleroi. L’espace, complètement repensé, sera divisé en deux pôles très liés : les centres A6K et E6K. Les travaux touchent à leur fin.

4.000m² seront dédiés à une nuée d’entreprises industrielles faisant face aux mêmes défis d’avenir. Les 2.000m² restant seront consacrés à la formation des jeunes talents. Des formations centrées sur les métiers numériques.

Cette cohabitation est la première du genre en Belgique et Abd-Samad Habbachi gère le projet pour la cellule CATCH : "Il y a une double volonté : à la fois donner envie aux étudiants et donner une vraie matérialité aux métiers qui sont liés aux sciences du numérique mais aussi un des défis des grandes entreprises, c’est d’attirer des talents qui sont qualifiés pour pouvoir répondre aux défis des transformations digitales. Donc, effectivement, le but est de renforcer les deux systèmes en les co-localisant l’un à côté de l’autre. L’innovation, c’est le cœur de Charleroi. Aujourd’hui, les métiers manufacturiers purs où c’est de la production humaine, il est difficile d’être compétitif. Par contre, sur l’innovation et la création de nouveaux produits et de nouveaux processus, c’est notre ADN. Et c’est sur ça qu’on peut s’appuyer pour imaginer l’économie industrielle de demain."

Des grands noms comme Thales ou Alstom ont d’ores et déjà pris leurs quartiers. À terme, 250 personnes travailleront dans cet espace de travail convivial. Fin des travaux pour la mi-octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK