Péruwelz : le chef Benoît Neusy met son étoile au frigo et ouvre une brasserie éphémère pour mieux surmonter la crise

Avec la crise du coronavirus, certains restaurateurs ont dû se réinventer. A Roucourt (Péruwelz) par exemple, le chef Benoît Neusy a décidé de laisser son étoile au frigo cet été. A la place de son établissement gastronomique "L’impératif", il a ouvert une brasserie en terrasse avec cuisine extérieure.

"Après le confinement, quand la question de la réouverture s’est posée, on s’est dit que les gens ne reviendraient probablement pas tout de suite dans notre étoilé, explique le chef. Un repas gastronomique dure 2 ou 3 heures, avec des serveurs masqués et toutes les contraintes sanitaires à respecter, ça nous semblait difficile. On a donc décidé d’opter pour une formule brasserie en terrasse extérieure. L’ambiance est plus décontractée, mais nous gardons la même philosophie en travaillant avec des produits de qualité."

Garder l'ensemble du personnel

Une formule éphémère dont l’objectif était aussi de conserver le personnel. "A côté du restaurant étoilé, nous avons du personnel qui travaille pour la partie événementielle de notre établissement, reprend M. Neusy. Les mariages ont cependant été annulés les uns après les autres. La brasserie que nous ouvrons cet été nous permet de conserver l’ensemble des gens qui bossent chez nous."

La formule plaît. Elle permet en tout cas au chef étoilé d’accueillir plus de clients que dans son gastronomique. De quoi mieux surmonter la crise. La brasserie ne restera cependant ouverte que deux mois. Le restaurant étoilé rouvrira ses portes en septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK