Permis unique décerné pour le dossier de la sucrerie de Seneffe qui progresse

Illustration
Illustration - © Tous droits réservés

La Région Wallonne a octroyé, le 18 janvier dernier, le permis unique relatif à l'implantation et l'exploitation, dans le zoning de Feluy, de la sucrerie coopérative de Seneffe. Des recours sont encore possibles. Le projet est porté par la coopérative CoBT et le bureau d'études Innovity.

"L'octroi du permis unique constitue une étape importante dans le développement de la nouvelle coopérative dont l'objectif est de proposer aux agriculteurs de reprendre leur destin en main en leur donnant l'opportunité de bénéficier de la marge de transformation de leurs betteraves en sucre", a indiqué Innovity, précisant qu'en l'absence de recours contre la décision d'octroi du permis, ce permis sera définitif.

Tout recours éventuel devrait être déposé dans les 20 jours calendrier à compter de la réception de la décision ou de la date de l'affichage de l'avis annonçant la décision d'octroi dans les communes concernées.

Le budget annoncé pour la nouvelle usine est de 327.000 euros. L'emplacement envisagé est un espace de 14 hectares pour l'usine et de 10 hectares pour les bassins de décantation. Le futur site est situé dans le zoning de Feluy. Le projet avait été initialement envisagé dans le zoning de Seneffe-Manage. "Le projet a été transféré vers le zoning de Feluy, sur une zone située près de l'ancien site de BASF, le long de l'autoroute E19. Le site de Feluy est équipé en gaz à haute pression, ce qui permettra la construction d'une centrale 'Turbine Gaz Vapeur (TGV)' pour les besoins énergétiques de la sucrerie", a indiqué Jean-François Gosse, du bureau d'études Innovity.

La production annoncée est un traitement de quelque 14.000 tonnes de betteraves par jour pendant 115 jours de campagne betteravière. "Nous visons un traitement de 1.610.000 tonnes de betteraves qui produiront 260.000 tonnes de sucre", a indiqué Jean-François Gosse.

Du côté du calendrier, on annonce la prise effective de la décision de construction de l'usine au printemps 2019. La construction devrait durer deux ans avant un test de la sucrerie à l'été 2021 et une mise en production le 10 septembre 2021.

"L'octroi du permis est un pas en avant important dans le dossier mais il n'est pas suffisant", a encore indiqué le représentant d'Innovity. "Nous sommes en phase de construction du plan de financement avec les banques. Par ailleurs, les souscriptions des planteurs, coopérateurs de la société, sont en cours. Sur base des déclarations d'intention de soumission , le niveau des souscriptions était à la hauteur des espérances. Il faut donc désormais que les intentions se transforment en concrétisation d'apport en capital et en production de betteraves pour la future entreprise."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK