Pénurie de carburant en France : ruée sur les pompes de la frontière belge

Pénurie d'essence en France : ruée sur les pompes de la frontière belge
Pénurie d'essence en France : ruée sur les pompes de la frontière belge - © Tous droits réservés

Depuis ce week-end, les automobilistes français sont nombreux à venir faire le plein en Belgique. C'est le cas, par exemple, à la station-service installée sur l'autoroute E429, à hauteur de Froyennes, près de Tournai, ou encore sur la route entre Mons et Maubeuge. Il faut dire que dans le nord de la France, certaines stations sont fermées, faute de carburant ; d'autres appliquent des mesures de rationnement. En cause, le blocage de dépôts de carburant par des grévistes qui protestent contre la fameuse "loi Travail", voulue par la Ministre Myriam El Khomri.

Ce week-end, beaucoup de plaques françaises faisaient la file devant les pompes belges. "On a eu énormément de voitures, des gens qui paniquaient, qui voulaient remplir leur réservoir pour pouvoir aller travailler ce lundi", nous raconte un pompiste belge, installé pas loin de Maubeuge. "On n'a jamais vu ça. C'était la folie !"

Pas de problème d'approvisionnement

"Heureusement, de notre côté, on est approvisionnés, on n'a pas de souci", poursuit ce gérant. "La compagnie pour laquelle je travaille nous livre sans problème. On peut servir tous nos clients. " Cela dit, ce matin, le diesel a manqué pendant quelques heures, mais un camion est rapidement arrivé pour assurer le ravitaillement.

Nos voisins sont soulagés de trouver du carburant chez nous. "J'ai écumé toute la métropole valenciennoise et la région de Maubeuge, il n'y a plus une goutte de gasoil dans les stations", nous confie un automobiliste français. "Il faut pouvoir aller travailler, alors on est obligés de venir en Belgique pour s'approvisionner." Un autre client confirme : "Je ne viens jamais en Belgique pour faire le plein de ma voiture de société. Mais là, toutes les stations de Maubeuge et Valenciennes sont fermées et je ne veux pas prendre le risque d'aller jusqu'à Lille."

Si le problème de pénurie ne se règle pas en France, la situation risque de se prolonger et même de s'accentuer dans les prochains jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK