Payants à partir de lundi: les parkings SNCB de Braine-le-Comte et de Soignies

La SNCB a livré une bonne mais aussi une mauvaise nouvelle pour les nombreux navetteurs qui prennent le train à Braine-le-Comte.

La bonne, c'est que le parking principal P1, celui dit "du 11 novembre", est en train d'être agrandi. Il y aura 100 places de le printemps prochain. Au total, avec l'autre parking, cela fera 420 places pour les navetteurs.

La mauvaise nouvelle, c'est que ces deux parkings deviendront payants dès ce lundi 7 septembre 2015.

"On a constaté qu’à Braine-le-Comte comme ailleurs qu’il est de plus en plus difficile pour nos voyageurs d’obtenir une place de parking, indique Nathalie Pierard, la porte-parole de la SNCB. Ces parkings sont de plus en plus bondés, sur-occupés, notamment par des non voyageurs comme des riverains ou d’autres personnes. Et donc le but pour nous est évidemment d’assurer une place de parking pour tous nos voyageurs. D’où le fait ici que l’on place des barrières et qu’on le rende payant."

"On améliore aussi de ce fait toute la sécurité qu’il y a au niveau du parking. Quant au tarif, pour un an, pour le parking du 11 novembre, cela se chiffre à 336 euros pour les voyageurs et, pour le parking P2, cela coûtera 268,50 euros par an. Cela reste quand même des tarifs tou à fait abordables."

Entre 260 et 336 euros par an, soit plus de 1 euro par jour de travail, en plus du prix du train : voilà qui n'est peut-être pas cher pour la porte-parole de la SNCB, mais il s’agit d’une somme qu’il faut quand même débourser.

À Soignies aussi, il va falloir payer

Quant à savoir si ce système payant ne va pas décourager les navetteurs et les inciter à reprendre la voiture, la réponse de la porte-parole de la SNCB, Nathalie Pierard, est plutôt claire : "Ce n’est pas ce qu’on a constaté jusqu’à présent. On a maintenant quand même quelques parkings qui sont devenus payants dans une trentaine de gares. On constate qu’ils sont bien remplis. Donc, ce sont aussi des voyageurs qui ont souvent des abonnements de travail et qui peuvent également rentrer des frais supplémentaires au niveau de leur employeur donc ça c’est une chose importante."

"Et surtout, les voyageurs sont contents de pouvoir obtenir une place de parking parce que souvent c’était justement très compliqué pour eux de s’assurer une place. Ils devaient arriver très tôt, ils devaient parfois se garer à des endroits non autorisés et donc, même au niveau de la commune, généralement c’est une très bonne nouvelle, car le quartier devient plus sécurisé. "

A noter que, dans la foulée de cette information concernant Braine-le-Comte, la SNCB a aussi communiqué que, à partir de lundi prochain, le parking de la gare de Soignies deviendra aussi payant. Ce qui sera d’autant moins apprécié que les places de stationnement environnantes se situent en zone bleue avec une possibilité de se garer pendant deux heures au maximum.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK