Pâtés de gibier et boudins de Noël récompensés à Chimay

Le concours des pâtés de gibier s'effectue dans les règles de l'art à Chimay
3 images
Le concours des pâtés de gibier s'effectue dans les règles de l'art à Chimay - © rtbf.be - Nicolas Rondelez

Nous ne sommes qu’à la mi-novembre mais, déjà, les fêtes de fin d’année se préparent. On pense déjà aux cadeaux ou aux décorations. Et puis, il y a aussi les produits de bouche. Ce lundi à Chimay se tenait le 25e concours international de pâtés de gibiers et de boudins de Noël. Ça peut paraître dérisoire mais, pour un artisan charcutier, remporter un prix dans ce genre de concours, c’est la garantie d’un retour commercial intéressant.

24 jurés avaient donc pour mission de désigner les meilleurs parmi 80 pâtés de gibier, 80 boudins noirs et 40 boudins blancs. Comme on mange d’abord avec les yeux, le premier critère c’est l’esthétique. Mais selon Edgard Guiot, vice-président du concours de Chimay, il n’y a pas que ça : "Ensuite, il y a le goût, la tenue à la tranche, l’assaisonnement et la recherche. C’est toute une alchimie pour que le produit soit au mieux de sa forme." L’homme ajoute qu’un prix remporté ici, c’est une aubaine commerciale pour l’artisan : "Si demain il revient avec une médaille d’or premier prix du concours de Chimay et qu’il va l’afficher dans sa boucherie, il est certain que chaque personne qui va lire le diplôme va goûter une tranche de pâté."

Difficile de chiffrer le retour financier d’un prix dans ces concours. Aujourd’hui retraité, Guy Gilles en a remporté beaucoup et il a constaté l’intérêt de la clientèle : "Les gens sont quand même friands de la charcuterie artisanale et c’est très bon pour le commerce quoi."


Ces concours ne sont donc pas du folklore. Le jury est d’ailleurs intransigeant et peut déclasser ou sanctionner un candidat peu scrupuleux.

Les concurrents récompensés

Le concours a récompensé de la médaille d’or la Boucherie Manu, de Rance, dans les catégories boudin noir et boudin blanc.

La récompense pour le meilleur pâté est revenue à la boucherie de Bernard Férier de Celles, près de Dinant. L’école de boucherie de Suarlée a également été primée dans la catégorie apprenti : meilleur pâté et meilleur boudin noir.

L'IFAPME de Libramont a été récompensé lors de ce concours avec une médaille d'or pour le meilleur boudin blanc dans la catégorie apprentis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK