Palais de justice de Charleroi: nouvelle comparution du père Samuel

Le père Samuel se retrouve à nouveau devant la justice carolo ce lundi. Il s’agit d’une nouvelle étape dans cette saga judiciaire où il est essentiellement question d’escroquerie.

Les premières comparutions datent de 2008 quand le père Samuel arrivait avec des dizaines de fidèles au palais de justice de Charleroi. Il y a deux ans, la chambre du conseil avait prononcé un non-lieu. Mais certaines parties civiles ont fait appel.

L’enquête a révélé que le père possédait une vingtaine de comptes bien garnis qui auraient servi à acheter des immeubles alors qu’il prétendait redistribuer cet argent aux plus démunis et vivre dans le dénuement.

Et puis le père Samuel est aussi poursuivi pour exercice illégal de la médecine : il prétendait guérir le cancer, le sida ou encore l’infertilité.


La première des trois audiences du tribunal correctionnel de Charleroi a commencé ce lundi matin en présence du prévenu.

Vingt-neuf cartons composent le dossier à l'encontre du prévenu. Six autres personnes sont également poursuivies, dont des proches du prêtre et des fidèles de son église.

Lors de l'instruction d'audience, l'homme a nié en bloc les préventions : «Je n'ai jamais reçu le moindre argent des parties civiles. Je n'ai jamais menacé qui que ce soit non plus. Dans mon église, les gens étaient libres de partir ou de rester. C'est une démocratie. J'aide tout le monde, et ce gratuitement.»   

Il assure aussi ne pas avoir connaissance des comptes et transactions financières ainsi que des acquisitions d'immeubles réalisées principalement par ses neveux.   Les six autres prévenus nient également une quelconque escroquerie à l'encontre des parties civiles.

Ce lundi en début d'après-midi, la parole sera donnée à ces dernières et au ministère public pour son réquisitoire. La fin de ce premier acte est prévue aux alentours de 18h00.

 

Portrait du Père Samuel (Régions soir 11/12/2001)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK