Open Air de Gerpinnes : des mesures mises en place pour satisfaire les riverains et les participants

L'open Air de Gerpinnes
L'open Air de Gerpinnes - © Marie Bodelle

Dans deux semaines a lieu l’annuel Open Air de Gerpinnes. Cela fait 11 ans que l’événement a lieu au parc Saint-Adrien, mais cette année les riverains sont montés au créneau, dérangés par l’accumulation d’événements bruyants de l’été 2018.

L’an dernier, lors de la Coupe du monde de football, les matches des Diables Rouges ont été diffusés en plein air dans le parc Saint-Adrien. C’était en juillet. Puis le 14 août, comme chaque année, l’Open Air a battu son plein dans ce même parc. "Je pense que la multiplication des événements a dérangé les riverains d’un point de vue sonore, mais aussi à cause des détritus et du parking sauvage. Les riverains en ont eu assez. Et comme notre Open Air est récurrent, on a reçu quelques plaintes pour que les choses changent cette année", explique Nicolas Glogowski, le coprésident du comité des fêtes de Gerpinnes.

Une réunion de concertation entre la commune, le comité de quartier et le comité des fêtes de Gerpinnes s’est déroulée cette semaine. Il a été décidé qu’une série de mesures devaient être prises, tant pour la tranquillité des riverains que pour la sécurité des participants. Parmi ces mesures : le comité prendra en compte les nuisances sonores en mesurant l’impact du son lors de la soirée, afin de le baisser si nécessaire. Ils ont aussi prévu de continuer avec le système de gobelets réutilisables pour éviter un surplus de déchets plastiques. Le lendemain, le parc sera nettoyé par les organisateurs. Puis d’un point de vue routier : un plus grand nombre de stewards seront embauchés afin de mieux baliser le parking et veiller à ce qu’il n’y ait plus de parking sauvage. La police fera enlever les voitures qui seront mal garées.

L’Open Air est aussi l’occasion pour certains de passer du bon temps. Peut-être même un peu trop parfois. C’est pour cette raison que les organisateurs sont désormais labellisés "Back Safe". C’est un label mis en place par l’Agence Wallonne pour la Sécurité Routière. "Nous voulons absolument que nos fêtards retournent chez eux de la manière la plus sécurisée possible. Nous leur proposons donc de l’eau gratuite. Ils peuvent aussi souffler dans un alcootest pour savoir s’ils sont aptes à reprendre le volant. Un stand de prévention leur montre les effets provoqués par l’alcool grâce à des masques qui troublent la vue. Et enfin, nous avons un partenariat avec une société de taxis qui propose des tarifs préférentiels pour les participants de l’Open Air".

Les réclamations des riverains ont été entendues et prises en compte, estime Nicolas Glogowski. Une réunion de concertation est prévue après l’événement pour faire le point. Le but pour le comité des fêtes à l’avenir sera d’allier le besoin de tranquillité des riverains et l’envie de passer une bonne soirée pour les participants.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK