Onze hectares de réserve naturelle gérés et surveillés par la DNF sur les hauteurs de Thuin

Une réserve naturelle remarquable aux portes de Thuin
2 images
Une réserve naturelle remarquable aux portes de Thuin - © rtbf.be - Hugues Decaluwé

Le gouvernement wallon vient de classer en réserve naturelle neuf sites wallons. C'est le cas du bois de onze hectares des anciennes carrières du Nespériat et de la Frégène sur les hauteurs de Thuin. Ce site boisé sera donc totalement protégé de l'urbanisation mais aussi géré et surveillé par les agents de la DNF (Division Nature et Forêts) de la Région Wallonne.

Avec ses 40 ans d'expérience dans un métier qui est sa passion, Robert Hurez, responsable de la DNF à Thuin, estime qu’il faut, aujourd'hui plus que jamais, protéger des sites comme celui des anciennes carrières : "C’est important parce qu’on est, dans la région de Thuin et au sud de Charleroi, dans des forêts périurbaines et il y a une pression humaine énorme. Donc, des sites comme ça, si on ne les cadenasse pas à un moment donné, il y a vraiment un danger à long terme de rognage progressif."

Un rognage progressif de l'urbanisation qui est donc stoppé ici sur les hauteurs de la ville. Cette reconnaissance en tant que réserve naturelle, c'est une mesure de préservation assortie d'un contrat de gestion. Les agents de la DNF vont assurer l'entretien de la réserve et préserver la biodiversité. Avec, aussi, une autre mission pour eux : protéger le site.

Robert Hurez ajoute à ce propos : "On a des périodes critiques au niveau des risques d’incendies. Il y a la pénétration du public qu’il faut absolument encadrer et éduquer aussi. Il y a quand même des espèces végétales et animales très rares. Donc on ne peut pas admettre la circulation des gens et des animaux partout dans la réserve."

Et donc, pour assurer ce contrôle, les agents de la DNF seront beaucoup plus souvent présents sur le site.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK