"On peut venir se péter la figure au festival de Thoricourt"

Gaspar Leclère a monté un spectacle qui questionne la place de la femme dans la société
Gaspar Leclère a monté un spectacle qui questionne la place de la femme dans la société - © V.V.

Du 21 au 25 août, Thoricourt, ce petit village de l'entité de Silly dans le Hainaut, accueille la 18e édition du festival de théâtre au vert. Dernière retouche pour le nouveau spectacle des baladins du miroir. "Désir, terre et sang": une création qui questionne la place de la femme dans la société. Gaspar Leclère est le directeur artistique de la troupe. Il est toujours ravi de venir présenter son travail au festival Thoricourt : "On peut venir se casser la figure. C’est-à-dire qu’on peut partir à l’aventure. On fait des avant-premières de sortie de création. Ensuite, on sait qu’on peut adapter le spectacle. C’est vraiment une aubaine. Le vrai théâtre vivant ne se teste qu’en public".

Venir à la rencontre du public, en pleine campagne : c’est le défi relevé par les bénévoles qui organisent ce programme. Mathieu Noël le directeur artistique de ce festival : "L’âme du festival, c’est avant tout le village de Thoricourt. C’est là où tout commence. C’est un village particulièrement charmant, paisible pendant l’année. Mais cette semaine, le village s’anime de manière exceptionnelle pour pouvoir proposer 14 spectacles."

La preuve que le village s’anime : voilà 18 ans que Charles Maribro loge les artistes chez lui et est devenu un inconditionnel de cette semaine hors du temps : "C’est une chance unique dans un cadre merveilleux. Au départ, il était prévu de faire une alternance entre plusieurs villages. Mais heureusement les organisateurs ont gardé le festival dans notre village, à Thoricourt."

3000 personnes sont attendues sur les bancs du chapiteau, dans la grange ou le parc du château du village.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK