Nouvelle crispation des travailleurs à l'entreprise ACV Seneffe pourtant fermée

ACV Seneffe
ACV Seneffe - © ACV

La tension est toujours vive chez ACV à Seneffe où l’on fabrique des boilers et des chaudières et où la direction prévoit la surpression de 142 personnes sur 240 pour délocaliser une partie de ses activités.

Le site est pourtant actuellement en fermeture annuelle mais la direction a demandé à des ouvriers de revenir pour boucler une commande. Et elle n’a pas prévenu les syndicats. Dans le contexte actuel cela a suscité de nouvelles crispations et un nouveau blocage de l’usine a été décidé ce mardi matin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK