Nouveau sac bleu PMC chez Hygea : ce qui va changer

Après Ipalle, le contenu du sac bleu va changer dans la zone Hygea.
Après Ipalle, le contenu du sac bleu va changer dans la zone Hygea. - © RTBF

Si vous habitez la zone de l’intercommunale Hygea, il y aura du changement à partir de ce jeudi 1er avril dans le tri des PMC. Les communes de la région de Mons et du Centre passent en effet au nouveau sac bleu. Un sac qui permettra de collecter plus de plastiques qu’avant.

Dès ce 1er avril, vous allez par exemple pouvoir mettre vos pots de yaourt en plastique dans le sac bleu, ce qui était interdit jusqu’à présent. Même chose pour vos barquettes de jambon et de beurre, ou encore pour vos paquets de chips et le film qui entoure les packs de bouteilles d’eau. Tout ce qui est en plastique (ou presque) ira dans le sac bleu. Le tri sera donc beaucoup plus facile qu’avant et cela permettra de diminuer sérieusement le poids du sac-poubelle classique.

Toute la zone Hygea imitera en fait le projet pilote mené depuis 5 ans à Frameries. Les habitants de cette commune connaissaient déjà la collecte PMC élargie grâce au sac mauve, et rien ne changera donc pour eux (à part la couleur du sac : le mauve sera progressivement remplacé par le bleu).

Un bilan très positif dans la zone Ipalle

Ailleurs dans le Hainaut, ce nouveau sac bleu est utilisé depuis le début de l’année passée en Wallonie picarde, dans la zone de l’intercommunale Ipalle. Avec à la clef un bilan très positif. "L’objectif était de faire grossir le sac bleu de 8 kilos par an et par habitants, explique Nathalie Remy, porte-parole d’Ipalle. En un an, on a déjà atteint les 6 kilos, avec un poids en nette hausse ces derniers mois. Cela signifie que les gens ont bien intégré le nouveau système."

Même s’il est impossible de chiffrer pour l’instant les conséquences sur les déchets résiduels, on peut penser que le nouveau sac bleu a par extension fait maigrir les sacs-poubelles classiques des habitants de Wallonie picarde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK