NLMK La Louvière: une nouvelle assemblée générale des travailleurs prévue ce jeudi

Illustration
Illustration - © Belga - Virginie Lefour

La grève des ouvriers lancée lundi au sein de l'entreprise sidérurgique NLMK, à La Louvière, se poursuit ce mardi. Au cœur du conflit, le dossier des effectifs ouvriers que les syndicats jugent trop limités. Une assemblée générale des travailleurs est programmée jeudi pour une poursuite, ou non, de la grève.

Alors que la direction de NLMK regrettait lundi l'action de grève des ouvriers, le mouvement se poursuit ce mardi et il se prolongera mercredi par une absence des ouvriers qui iront manifester à Bruxelles contre la politique du gouvernement fédéral en matière de pensions.

Au cœur du dossier, les effectifs ouvriers que les syndicats estiment trop peu nombreux pour assumer les contingences de production. "Depuis le 15 janvier, nous négocions avec la direction sur sa proposition initiale de 400 ouvriers chez NLMK", a précisé mardi Camillo D'Aloisio de la CSC-Métal. "Nous sommes parvenus, en une quinzaine de réunions, à faire augmenter le chiffre à 411 avec, notamment, l'engagement de 20 intérimaires. Notre but est de continuer à faire monter ce chiffre, mais nous préférons la voie de la négociation pour ce faire. Le but est de transformer les intérimaires en CDI."

Pas question donc de grève au finish dans les rangs de la CSC. "Il faut être soucieux du climat social dans l'entreprise où on annonce des investissements à hauteur de dix millions d'euros pour, notamment, améliorer le train à chaud, où la production de 1,3 million de tonnes en 2017 passera à 1,87 million en 2018 et 2 millions de tonnes en 2019."

Une assemblée générale du personnel ouvrier est programmée jeudi. "Cette assemblée décidera de futures éventuelles actions à mener", selon Didier Scailquin de la FGTB. "Nous attendons de notre côté un signal de la direction pour retourner à la table des négociations."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK