Muriel et Frédéric ont bouclé un tour du monde à vélo avec leur petite fille de 5 ans

Muriel, Frédéric et Angèle sont rentrés dimanche chez eux à Braine le Comte.
3 images
Muriel, Frédéric et Angèle sont rentrés dimanche chez eux à Braine le Comte. - © Denis Vanderbrugge

Ils ont les traits tirés mais ils arborent un large sourire. C’est accompagné de leurs familles et leurs amis que Muriel Cordier et Frédéric Deschuyteneer ont bouclé leur tour du monde à vélo, dimanche. Une dernière étape, pour la forme, qui les a conduits d’Enghien à Braine le Comte où se trouve le domicile familial qu’ils ont quitté il y a 15 mois. Pour le couple, cette sortie marquait la fin d’une aventure de plusieurs milliers de kilomètres. Avec leur fille Angèle (5 ans), ils ont posé les roues sur le continent américain, l’Océanie mais aussi l’Asie.

"On en rêvait depuis longtemps"

"Ce tour du monde, on en rêvait depuis longtemps, explique Muriel. Personnellement, j’ai connu des ennuis de santé. C’est là qu’on se rend compte que la vie peut être courte et qu’il faut vivre ses rêves. "

Muriel et Frédéric ne sont pas des cyclotouristes du dimanche. Ils ont tous les deux un palmarès dans des randonnées de longues distances. Le voyage de leur vie, ils ont commencé à le préparer il y a deux ans dans la plus grande discrétion. "On a mis un peu l’argent de côté, sans rien dire à personne. Puis on s’est lancé. Angèle avait 4 ans, c’était le moment où jamais avant qu’elle intègre l’école primaire ", sourit Muriel.

C’est au Mexique que la petite famille de Braine le Comte a commencé à pédaler, avant une remontée par les Etats-Unis et l’Alaska. La suite, c’était la Nouvelle-Zélande, le Japon et une bonne partie du continent asiatique. "On a dormi à l’hôtel, mais on a aussi très souvent fait du camping, détaille Frédéric. Raison pour laquelle nous étions assez chargés. J’avais 25 kilos dans les sacoches et une charrette de 15 kilos dans laquelle prenait place Angèle. Je peux vous dire qu’on le sent dans les mollets. Parfois dans les côtes, on a même l’impression de reculer."

"Ce n'était pas qu'un projet de couple"

Partir avec un enfant de 5 ans n’a pas vraiment compliqué le voyage. "Angèle a été beaucoup plus résistante que nous, lâche Frédéric. Muriel et moi avons souffert de petits bobos. Elle n’a rien eu du tout. Le soir, elle était encore en pleine forme et il fallait jouer avec elle. Pas toujours simple après une journée à pédaler."

"Notre objectif, c’était que tout le monde puisse profiter, renchérit Muriel. Ce n’était pas qu’un projet de couple. Il fallait que ça plaise aussi à Angèle."

Heureux de rentrer, Muriel, Frédéric et Angèle vont reprendre une vie normale. Ils se promettent déjà de reprendre leur vélo pour d’autres voyages. Pour faire partager leur expérience du tour du monde, le couple a tenu un carnet de voyage en ligne (à découvrir en cliquant ici).

Ecoutez notre reportage audio ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir